Chez petit-Guy

13 septembre 2019

Vendredi 13 septembre

Vous pouvez lire et laisser des commentaires au bas de cette page sur comments

dsc052399

guycig

Bonjour bon vendredi 13 on se surveille ah ah ah! Je ne fais qu’un petit coucou je dois déjà quitter on se reparle bye!

Martin

Homme atteint par balle à Lévis

TVA Cliquez Ici

Journal de Québec

2019

Par André de Québec

Météo Médias

soleil

Cliquez le soleil

age

amourc

France

LYON ET RÉGION

Lyon : Bilal Hassani visé par des projectiles durant son concert

Bilal Hassani - DR

Bilal Hassani – DR

Ce mercredi après-midi, un concert gratuit était organisé dans le centre commercial de la Part-Dieu, dans le 3e arrondissement de Lyon.

Organisé par Radio Scoop, l’évènement proposait aux Lyonnais un show de Black M, Amel Bent et Bilal Hassani. Mais cette journée fut rythmée par des tensions dans le plus grand centre commercial de la capitale des Gaules.

Durant le concert de Bilal Hassani, notamment, des bouteilles et des œufs ont été jetés sur la scène par plusieurs individus. Des insultes ont également été proférées envers l’artiste qui avait représenté la France pour le dernier Eurovision. Bilal Hassani n’aurait pas rencontré ses fans après sa performance, comme le programme le voulait initialement.

Pour le concert de Black M, ce sont plusieurs personnes du public qui ont essayé de monter sur l’estrade. Ces dernières ont été vite stoppées par les agents de sécurité.

Enfin, au moins un début de rixe a éclaté non loin du centre commercial. D’après la police, arrivée rapidement sur place, il n’y a pas eu de blessé

Moratoire sur la fermeture des guichets SNCF : la Région s’est faite flouée, dénonce l’opposition

Laurent Wauquiez, lors de la signature du moratoire - Lyonmag.com

Laurent Wauquiez, lors de la signature du moratoire – Lyonmag.com

Fin juin, Laurent Wauquiez, président de la Région, et Frank Lacroix, directeur général des TER, signaient un moratoire sur la fermeture des guichets des gares de la Région. Deux mois et demi plus tard, les élus de l’opposition dénoncent une supercherie.

« On ne peut pas se résigner à l’idée que petit à petit, on ferme nos guichets dans nos gares. Tout le monde a le droit à un service public adapté à son territoire« , avait notamment déclaré Laurent Wauquiez au moment de signer ce moratoire censé gelé la fermeture de 17 guichets qui étaient prévus entre fin 2019 et début 2020.

Mais selon les élus PS, « il n’y a aucun moratoire puisque la SNCF ne s’est engagée à rien, et surtout pas à ne plus fermer de guichets » : « loin de freiner la fermeture des guichets SNCF sur tout le territoire, la Région en valide le principe et va même accélérer le processus de recul inacceptable du service public ferroviaire. Aucun moratoire n’est acté : la SNCF ne s’engage à rien. Pire, nous constatons au contraire que ce mouvement va s’accélérer avec l’aval de la Région elle-même ! En effet, le rapport soumis au vote des conseillers régionaux légitime la fermeture des gares et des guichets. Il est en effet écrit que « la Région admet que le modèle économique du point de vente en gare connaît des problèmes de viabilité« .

Et de dénoncer, dans un communiqué : « Le rapport va même plus loin, puisque la Région va financer elle-même les mesures palliatives à la fermeture des gares. En effet, il est proposé d’installer des bornes auprès de dépositaires (commerçants, bistrots, buralistes, coiffeurs, relais colis…) qui pourront délivrer l’ensemble des titres de transports de la SNCF : TER, Cars mais aussi les titres TGV… aux frais du contribuable régional puisque c’est la région qui les financera ! »

« Plutôt que d’obliger la SNCF à respecter la convention qu’elle a signée en 2018 et pour laquelle la région verse chaque année un demi-milliard d’euros pour offrir un service ferroviaire aux usagers, la Région accepte de payer elle-même la fermeture des guichets« , regrettent les élus du groupe Socialistes et Démocrates.

Une dame de 88 ans entre la vie et la mort après une violente agression près de Lyon
Un suspect de 24 ans a été placé en garde à vue dans cette affaire de déchaînement de violence.
Les faits se seraient déroulés dans la nuit de lundi à mardi. Une dame de 88 ans est retrouvée à moitié dévêtue et grièvement blessée au petit matin dans la montée d’escalier de son immeuble situé avenue Gabriel-Péri à Saint-Fons.
Transportée à l’hôpital, elle souffre de plusieurs fractures ainsi que de traumatismes au niveau de la tête et du thorax. Son pronostic vital était d’ailleurs toujours engagé ce mercredi.
Dans le cadre de l’enquête sur cette violente agression, un jeune homme de 24 ans a été interpellé mardi dans la journée. Un lien était notamment fait avec une intervention des pompiers quelques heures avant la découverte de la victime. Le suspect, blessé, refusait d’être pris en charge par les soldats du feu. Une perquisition à son domicile permettait de retrouver des vêtements tâchés de sang.
Tenant des propos confus lors de sa garde à vue, il a toutefois reconnu une partie des faits. Le jeune homme a notamment déclaré avoir agressé sous l’emprise de l’alcool et de médicaments la vieille dame alors qu’elle promenait son chien. Il a cependant nié toute agression sexuelle.
Le suspect sera déféré ce jeudi devant le parquet en vue de l’ouverture d’une information judiciaire.
La douane de Lyon saisit plus de 933 kilos de résine de cannabis sur l’A7 !
La saisie remonte au 6 septembre dernier.
Elle a été réalisée par les agents de la brigade des douanes de Lyon appuyés par une équipe de motocyclistes lors d’une mission de contrôle routier.
Plus de 933 kilos de résine de cannabis ont été saisis dans un camion immatriculé dans un pays de l’est de l’Europe. La drogue était conditionnée dans 17 sacs dissimulés dans des conteneurs en plastique qui se trouvaient dans la remorque aux côtés d’un chargement de marchandises d’apparence légale, expliquent les douanes de Lyon dans un communiqué.
Le chauffeur, seul à bord du camion, a été interpellé alors qu’il tentait de prendre la fuite à pied.
Un dealer arrêté à Vénissieux
Il était chargé comme un porte-avion.
Ce mardi, un individu a été arrêté à Vénissieux, avenue de la Division Leclerc. L’Ansois âgé de 20 ans, déjà connu de la justice, avait été surpris par les policiers qui patrouillaient dans les parties communes d’un immeuble.
Sur lui, les policiers avaient découvert 22 grammes de cocaïne, 149 g d’herbe de cannabis et 399 g de résine du même produit. Le tout, conditionné pour la vente. Les forces de l’ordre retrouveront également sur l’individu 920 euros liés à de précédentes ventes.
En garde à vue, il a reconnu vendre des stupéfiants depuis plusieurs mois « pour rembourser une dette ». Le dealer présumé devrait être présenté au parquet ce jeudi.

Le 1er centre français de formation contre le harcèlement scolaire lancé à Lyon 

Ce jeudi, à deux pas du Palais de la Bourse, dans le deuxième arrondissement de Lyon, avait lieu la conférence de presse de rentrée de l’association « Harassers U GO ! » [Harassers signifie harceleurs en anglais NDLR] ou « HUGO », en référence à son président-fondateur, Hugo Martinez, victime de harcèlement scolaire pendant 12 ans.
Pour l’occasion, étaient présentes Catherine Verdier, psychologue-thérapeute et fondatrice de Psyfamille, cabinet de psychologie destiné aux enfants et adolescents ; ainsi qu’Anaïs Roux, Miss Lyon 2019, étudiante en ostéopathie et marraine de l’association de lutte contre le harcèlement scolaire.
Ainsi, la nécessité de lutter contre le harcèlement scolaire a été réaffirmé, par « la prévention et la formation des adultes », comme expliqué par la psychologue. « Il est temps de réagir », a ajouté la Miss.
Le fondateur d’HUGO a donc officialisé la création du Centre français de formation du harcèlement scolaire (CFHS). Ce centre est destiné à former les professionnels en contact avec des enfants. A savoir, les professions médicales, juridiques, socio-éducatives, socio-culturelles et éducatives. Différents cycles de formation sont prévus selon les corps de métiers ciblés. Le premier cycle étant celui relatif à la santé. Il comprendra trois modules et se déroulera sur trois journées.
Théorie et mises en pratique avec notamment des témoignages tiennent une place centrale dans le contenu du CFHS. Et pour cause, « grâce au témoignage, on est sorti de la peur », abonde Catherine Verdier.
En outre, les inscriptions sont désormais ouvertes. Les modules sont dispensés à la demande. Chaque session pourra accueillir entre 15 et 30 personnes. Au niveau du tarif, que le président souhaite le « plus accessible possible », en cas d’autofinancement, un prix réduit est prévu, à savoir 100 € par jour. Dans le cas contraire, la formation présentera un coût de 200 € par journée.
A l’issue de la formation, le professionnel recevra un certificat et il lui sera proposé de rejoindre le réseau de spécialistes et d’experts en lien avec l’association.
De plus, en parallèle du CFHS, un « Grand Concert 2020 du Harcèlement Scolaire », soutenu par Dany Boon, sera programmé à la Bourse du travail. Le but ? « Fédérer les énergies positives », comme le souhaite Hugo Martinez. Les bénéfices seront reversés à l’association. Un financement participatif a été créé sur la plateforme Ulule pour les frais fixes (location de la salle, paiement des agents de sécurité). L’objectif étant d’arriver à 5000 € pour le 7 novembre, journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire.
POLITIQUE
Richard FERRAND mis en examen
FRANCE
VINCENNES – Un SDF violé à mort dans le bois
LOIRE – Une mère de famille voilée poignardée en pleine rue
CORSE – Un militant nationaliste tué sur une plage
MONDE
ETATS UNIS – Une ado vole ses parents pour les faire assassiner
SALVADOR – Un diplomate français mis en examen pour terrorisme

la

 

One Response to “Vendredi 13 septembre”

  1. 1
    Monique Says:

    Journée très chaude à Beaucroissant !
    LES PHOTOS NE SONT PAS ENCORE SORTIES.

Leave a Reply

*

© 2019 Chez petit-Guy | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Doc.Vautour - Powered By Wordpress