Chez petit-Guy

23 octobre 2019

Mercredi 23 octobre

Vous pouvez lire et laisser des commentaires au bas de cette page sur comments

HPIM4092

horsesbar

guymardi6

smilelou

Salut les amis ça va bien, incendie cette nuit à Limoilou rien de majeur, mais beaucoup de fumée plus de peur que de mal. Aujourd’hui la flotte prévue à Québec sortez vos parapluies. OK vite je file rendez-vous ce matin à plus tard merci de votre visite bye!

bfdm

rain2

Météo Médias

soleil

Cliquez le soleil

Incendie cette nuit

France

LYON ET RÉGION

Terrible agression rue de la Ré : les suspects ne seront pas poursuivis pour tentative d’homicide

Le déferlement de violence s'était terminé devant le Pathé Bellecour - LyonMag

Le déferlement de violence s’était terminé devant le Pathé Bellecour – LyonMag

Le 25 septembre dernier, trois individus avaient été interpellés par les services de police de Lyon.

Ils avaient été arrêtés après une minutieuse enquête pour avoir participé à une très violente agression gratuite qui s’était déroulée le 2 septembre dernier rue de la République dans le 2e arrondissement de Lyon.

Vers 20h ce soir-là, deux jeunes avaient été passés à tabac devant des passants horrifiés. L’un des agresseurs, avant de prendre la fuite, avait sauté à pieds joints sur la tête de l’une des victimes. Transportées à l’hôpital, ces dernières avaient obtenu 5 et 21 jours d’ITT. Les assaillants présumés, un Vénissian âgé de 20 ans et deux Lyonnais de 24 ans et 25 ans, connus avec 2 antécédents judiciaires pour le premier, mais surtout 40 et 44 antécédents pour les deux Lyonnais. Seul le Lyonnais avait nié les faits.

Selon nos informations, les trois individus ont été déférés en comparution immédiate le 26 septembre dernier. Mais le tribunal a fait le choix de renvoyer le dossier à l’information judiciaire. Un juge d’instruction a été saisi le jour même, les trois agresseurs présumés ont ainsi été mis en examen pour violences volontaires commises en réunion. Une qualification des faits qui ne plait pas à certains observateurs, et notamment aux proches des victimes, qui espéraient des poursuites pour tentative d’homicide et un procès aux assises.

Deux des trois mis en cause ont été placés en détention provisoire, le troisième est lui libre, sous le coup d’un contrôle judiciaire. Néanmoins, le parquet a fait appel de cette décision pour que les trois hommes attendent tous leur procès derrière les barreaux.

Violences conjugales : un adjoint au maire du 8e arrondissement de Lyon bientôt jugé

  Photo d'illustration - LyonMag

Photo d’illustration – LyonMag

Début 2020, Benjamin Gloppe passera devant les juges au tribunal correctionnel de Lyon.

Adjoint au maire du 8e arrondissement de Lyon, chargé du Cadre de vie et de la Propreté, il est soupçonné d’avoir agressé sa compagne mi-octobre.
Placé récemment en garde à vue, l’élu lyonnais est ressorti libre, sous contrôle judiciaire.

Les violences conjugales présumées ont été rapportées par la victime, qui avait appelé la police après avoir été, selon elle, agressée par Benjamin Gloppe à leur domicile et poussée dans les escaliers.

 

Ce n’est pas la première fois que l’adjoint d’un maire de l’agglomération a affaire à la police durant cette mandature. On se souvient du cas de Morad Aggoun, élu à Vaulx-en-Velin et soupçonné de viols. Et plus récemment de Thierry Vignaud, adjoint à Vénissieux, et qui avait écopé de 6 mois de prison avec sursis pour avoir saccagé un bar du 8e et violenté le personnel et les policiers qui tentaient de le maîtriser.

Un deuxième cas de dengue autochtone signalé à Caluire

DR

 Un deuxième cas de dengue autochtone a été signalé à Caluire.

Ce deuxième cas a été identifié après une enquête menée par l’Agence régionale de santé. La personne contaminée se situait dans l’entourage immédiat du premier cas importé.

« L’identification de ces 2 cas dans l’entourage immédiat d’un cas importé témoigne de l’existence, au cœur de l’été, d’une chaîne limitée de transmission du virus. L’absence d’identification de nouveaux cas depuis début août permet de conclure à l’extinction de cette chaîne de transmission. Aucune action complémentaire de lutte anti-vectorielle n’est donc nécessaire et toute alerte est donc levée« , précise l’ARS.

Pour rappel, une importante opération de démoustication avait été menée à la fin de l’été dans la commune.

Lyon : leur ouvrier trouve la mort, deux chefs d’entreprise mis en examen

Photo d'illustration - LyonMag

Photo d’illustration – LyonMag

Le 6 mai dernier, un ouvrier faisait une chute mortelle sur le chantier d’un immeuble du quai Paul-Sédaillan dans le 9e arrondissement de Lyon.

Plusieurs mois après le drame, deux chefs d’entreprise ont été mis en examen pour homicide involontaire et prêt illicite de main d’oeuvre.

Il est reproché au premier, gérant de l’entreprise en charge de la construction de l’immeuble, d’avoir manqué à certaines règles de sécurité sur le chantier. Quant à la victime originaire de Vénissieux, elle n’était pas déclarée.

Le second chef d’entreprise est le président de la société de maçonnerie qui intervenait sur le chantier. Les charges d’exécution d’un travail dissimulé ont également été retenues contre lui.

Ils ont été laissés libres à l’issue de leur garde à vue, tandis que le parquet avait réclamé leur incarcération.

Fortes pluies : la Saône en crue à Lyon
L’accès aux bas-ports est par conséquent interdit pour les véhicules.
« La Saône est en crue, le seuil d’alerte est atteint », a alerté ce lundi soir la Ville de Lyon. « L’onde de crue observée sur l’amont du bassin de la Saône suite aux précipitations du weekend se propage. La Saône à Lyon entame une hausse durable qui devrait atteindre les niveaux des premiers débordements et dommages localisés vers la mi-journée mardi », prévient de son côté le site Vigicrues qui a d’ailleurs placé la Saône en vigilance jaune.
Pour rappel, la ville de Lyon a été touchée ce dimanche soir par une mini tempête avec des rafales de vent à plus de 90km/h et de fortes pluies. Il est tombé l’équivalent de dix jours de précipitations en seulement quelques heures.

Vénissieux : évadé, il est retrouvé avec 5 kg de cannabis

C’est une arrestation mouvementée qui s’est déroulée ce dimanche à Vénissieux, au sud de Lyon.
Dans la matinée, avenue d’Oschatz, les policiers ont été appelés pour un différend entre un homme et deux sœurs originaires de la commune, âgées de 16 et 22 ans. L’individu, qui faisait l’objet de fiches de recherche pour évasion d’un centre de semi-liberté, était alors en possession d’un sac contenant 5 kilos d’herbe de cannabis. De plus, il avait interdiction de fréquenter les deux Vénissianes. Durant son interpellation, il s’est rebellé d’après la DDSP du Rhône. Placé en garde à vue, il a reconnu les faits et devrait être présenté au parquet ce mardi.
D’abord interpellées, les deux femmes ont été laissées libres, après avoir été mises hors de cause.

Lyon : lors d’une rixe entre vendeurs de cigarettes, il dégaine une machette

Dimanche soir, vers 20h15 rue Paul Bert dans le 3e arrondissement de Lyon, les policiers de la BAC ont interpellé un individu âgé de 21 ans.
L’homme avait été repéré par des caméras de vidéoprotection en train de menacer des personnes avec une machette. Il s’agissait en fait d’une embrouille entre vendeurs de cigarettes du quartier de la Guillotière. La longue lame avait ensuite été retrouvée dissimulée sous un véhicule par les fonctionnaires.
Placé en garde à vue, l’individu, SDF et déjà connu de la justice, a reconnu le port d’arme mais a nié les menaces. De plus, il faisait l’objet d’une mesure de reconduite à la frontière avec assignation à résidence. Il sera présenté au parquet ce mardi.
Saint-Priest : un policier tire sur le véhicule des cambrioleurs
Ce lundi matin, un cambriolage s’est déroulé rue du 11 novembre 1918 à Saint-Priest.
Vers peu avant 6h du matin, les policiers ont été alertés et un équipage a été rapidement envoyé sur place. Mais quand les fonctionnaires sont sortis de leur véhicule, les malfaiteurs ont tenté de prendre la fuite à bord d’un fourgon. C’est à ce moment qu’un policier a tiré sur le véhicule qui fonçait alors sur lui. La balle n’aurait touché personne.
Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver les cambrioleurs présumés.
Mions : deux ouvriers blessés par un arc électrique
Deux ouvriers, qui travaillaient sur un chantier de réaménagement à Mions, ont été blessés par un arc électrique ce mardi après-midi.
Les deux victimes, touchées après avoir creusé près d’un câble haute-tension, ont été prises en charge dans les hôpitaux Lyon-Sud et Edouard-Herriot.
L’axe a été coupé à la circulation le temps de l’intervention des secours. Les pompiers et le Samu ont été appelés en renfort. Les équipes d’Enedis sont également intervenues pour effectuer des réparations. Environ 2000 foyers ont été privés d’électricité à cause de cet accident.
FRANCE
BORDEAUX – Une  femme retrouvée morte avec un couteau dans le thorax
LOUIS ALLIOT – Emmanuel Macro est à Mayotte que pour faire de la communication
PROCES DU CUBA – Cinq ans de prison pour les deux gérants !
COMMANDO NOTRE DAME – Inès Madani fait appel !!!
BETHUNE – Un homme tué à coup de couteau à la maison des syndicats
SAVOIE – Il terrorise tout un immeuble !!!
MONDE

moniquelyon

2016

1-p1200244

Haute-Ville souvenir

Cliquez l’image

la

3 Responses to “Mercredi 23 octobre”

  1. 1
    Monique Says:

    Bonjour,
    Le gars qui s’est enfermé dans le Musée de Saint Raphaël a été délogé !
    C’est couvert chez nous.

  2. 2
    Guy Says:

    Allo Monique ah ok le forcené est au frais!

  3. 3
    Guy Says:

    Pluie abondante ici en ce moment.

© 2024 Chez petit-Guy | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Doc.Vautour - Powered By Wordpress