Chez petit-Guy

25 mars 2022

Vendredi 25 mars

Vous pouvez lire et laisser des commentaires au bas de cette page sur comments

DSC403209

guyfyf

Salut les amis ça va bien, ici de la neige et encore de la neige c’est tout de même le printemps. La Covid reprend sa place un peu partout dans le monde, nouveau variant un peu prévisible et un peu déprimant. OK bon vendredi à tous merci de votre visite à plus tard, bye!

Bonne Fêtes Linda L. et Josée H.

pascale

coderougee

Cliquez le camion

Météo Médias

soleil

Cliquez le soleil

Prénom du jour

 Catherine

Journée Mondiale

age

amourc

 Cliquez Ici Aire De Jeux

.

framearbre

arbre22au31marss

2017

DEL_9589

DEL_9591

Expressions alsaciennes

  • a Pflüme hàà – avoir une cuite, être ivre
  • ar baiagert ùmanànder – il gambade
  • Àrme Tèifel – pauvre diable
  • bisàmme – ensemble
  • D’r Äpfel ghèit nìt witt vum Stàmm – La pomme ne tombe pas loin du tronc

oldcarf

Guerre en Ukraine

UNE MALADIE TOUT LES 100 ANS 1720, 1820, 1920 ET 2020 COÏNCIDENCE ?

LA BIBLE PARLE DU CORONAVIRUS ! (COVID-19)

La tuberculose

DSC05172

 Aerosmith Armagedon

gramop

L’oncle malade

Un milliardaire est à l’hôpital dans un état critique.

Son neveu et unique héritier est à son chevet et lui dit : – Mon oncle, que puis-je faire pour vous être agréable ?

L’autre, le visage congestionné, les yeux exorbités, émet un gargouillis incompréhensible.

– Mon oncle, répète le jeune homme en approchant son oreille des lèvres du malade, que puis-je faire pour atténuer vos souffrances ?

Et il entend le vieux murmurer : – Retirer ton pied du tuyau d’oxygène…

Les tâches ménagères étaient celles de la femme…….. Mais un soir, Louise arrive du travail pour trouver les enfants lavés, une lessive dans la machine et l’autre dans le sèche linge. Le souper était sur la cuisinière et la table mise. Elle en fut très étonnée ! La raison en était que Roger avait lu un article qui mentionnait que les femmes qui travaillent à temps plein et qui doivent faire toutes les tâches ménagères étaient trop fatiguées pour faire l’amour. La soirée se passa bien et le lendemain, Louise en fit part à ses compagnes de travail. – « Nous avons eu un très bon souper. Roger a même nettoyé. Il a aidé les enfants pour leurs devoirs, plié les vêtements et les a même rangés. J’ai eu une soirée formidable ».

– « Mais que s’est-il passé après? »

-« Oh, rien, Roger était trop fatigué… »

—————————————–

C’est Mme Fatima enceinte, elle attend des jumeaux, elle fait la queue à Carrefour. Brusquement elle ressent les 1ères douleurs, commence à perdre les eaux. Le directeur appelle les Sapeurs Pompiers et la police, qui arrivent rapidement. C’est des garçons, la tête du 1er sort, il se retourne vers son frère et lui dit: ” Ahmed, fait 1/2 tour, sors par derrière, la police est déjà là.”

—————————————-

Dans un bar, un gars se confie à ses copains : “Je suis vraiment un homme heureux. Je n’avais jamais réalisé comment ma femme m’aimait jusqu’à l’autre jour où j’ai été cloué au lit par une bonne grippe..” “Et alors, qu’est-ce qui s’est passé?” demandent les autres. “Elle était tellement contente que je sois à la maison” répond le gars, “Qu’à chaque fois que quelqu’un sonnait à la porte, comme le facteur ou l’agent EDF, elle criait ‘Mon mari est à la maison! Mon mari est à la maison!’”

C’est quoi une chauve-souris avec une perruque ? Ben, une souris !

On ne dit pas “Un enfoiré” mais “Une année de perdue”.

——————————————-

Un condamné à mort s’adresse à son bourreau : – Cela ne vous dérange pas de tuer les gens? – Que voulez-vous il faut bien vivre.

Un homme dit à un autre : – Je part pour Milan – Aussi longtemps que ça ?

Un serpent demande à sa mère : – Maman est-ce que je suis venimeux ? La maman répond : – Mais non pourquoi ? – Car je me suis mordu la langue !

evebac

Une bonne cuisine de mollusques

2015

DS28580

histoirepano

 Le 24 Mars Cliquez Ici

Tuberculose

Journée mondiale de la tuberculose Cliquez Ici

  • Le 24 mars 1882 le médecin allemand Robert Koch découvre le bacille de la tuberculose. Des mesures extraordinaires sont prises dans la population mondiale, mais c’est seulement en 1921 que la maladie recule avec la mise au point d’un vaccin.

N.B. Je vous invite à visiter ma source d’infos soit le lien à droite du blogue Bilan Du Siècle.

1977

Obtention d’une nouvelle marque de la Ligue nationale de hockey par Guy Lafleur L’ailier droit Guy Lafleur réalise un nouveau record de la Ligue nationale de hockey (LNH) en réussissant au moins un point dans une 23e partie consécutive. L’ancienne marque était détenue depuis la saison 1959-60 par le joueur de centre Bronco Horvath des Bruins de Boston.

1971

Présentation d’une soirée hommage à Jean Béliveau au Forum de Montréal Quelques semaines après avoir marqué le 500e but de sa carrière, le joueur de centre Jean Béliveau est fêté lors d’une cérémonie spéciale qui se déroule au Forum de Montréal avant la partie opposant le Canadien aux Flyers de Philadelphie.

1961

Création de l’Office de la langue française L’Office de la langue française (OLF) est rattaché au ministère des Affaires culturelles qui vient d’être mis sur pied. Cet organisme gouvernemental est chargé de faire la promotion du français au Québec.

1961

Création du ministère des Affaires culturelles du Québec Le gouvernement libéral de Jean Lesage crée le ministère des Affaires culturelles dont le premier titualire, Georges-Émile Lapalme, sera assermenté le 28 mars 1961.

1950

Adoption par l’Assemblée législative d’une loi prévoyant la mise sur pied d’une Loterie du Québec Le gouvernement unioniste dirigé par Maurice Duplessis fait adopter par l’Assemblée législative une loi qui, dans le but d’aider à la diffusion de l’instruction et à la protection de la santé, prévoit la création d’une Loterie du Québec.

1950

Nomination de Mgr Paul-Émile Léger comme archevêque de Montréal Le délégue apostolique au Canada annonce la nomination de Mgr Paul-Émile Légerà la tête de l’archidiocèse de Montréal. Il succède à Mgr Joseph Charbonneau dont le Vatican avait annoncé la démission le 11 février. Mgr Léger demeurera en poste jusqu’au 20 avril 1968.

1926

Sanction de la Loi créant la municipalité d’Arvida L’ouverture éventuelle d’une usine d’aluminum amène le gouvernement libéral de Louis-Alexandre Taschereau à sanctionner une loi créant la municipalité d’Arvida. Située dans la région du Saguenay, Arvida tient son nom des initiales du président de la compagnie Alcoa: Arthur Vining Davis.

1919

Incendie du parc Sohmer à Montréal Un terrible incendie réduit en cendres le parc Sohmer, un lieu d’amusement de Montréal. L’amphithéâtre, le restaurant, le kiosque et tous les autres bâtiments sont détruits par les flammes. Les pertes s’élèvent à près de 100 000 $.

N.B. Je vous invite à visiter ma source d’infos soit le lien à droite du blogue Bilan Du Siècle.

Angèle Dubeau Cliquez Ici

Christophe Dugarry

Corneille

Tommy Hifiger Cliquez Ici

Doug Jarvis Cliquez Ici

disparus

vernesj

Jules Verne

elisa1

Élisabeth Ire d’Angleterre

Ami et vin vieux sont bons en tous lieux

France

  LYON & RÉGION

Le diocèse de Lyon lance une collecte de dons à destination du Liban

Le diocèse de Lyon lance une collecte de dons à destination du Liban

Olivier de Germay – LyonMagL’archevêque de Lyon se rendra fin mai à Beyrouth pour distribuer des aides aux Libanais.

“Le Liban souffre, les Libanais souffrent, et ce depuis plusieurs années,” a dénoncé ce matin Olivier de Germay, l’archevêque de Lyon en marge de la béatification de Pauline Jaricot. Le pays des cèdres connaît une crise économique, politique et sociale accentuée par l’explosion du port de Beyrouth en 2020, avec une livre libanaise dévaluée à 90% de sa valeur.

L’archevêque de Lyon a alors invoqué les liens qui unissent le diocèse de Lyon avec celui d’Antélias, existants depuis 1991. Ce jumelage de plus de 30 ans a promu le partage de biens matériels, financiers et d’expériences avec le diocèse situé dans la banlieue Nord de Beyrouth.

Olivier de Germay se rendra au Liban fin mai pour distribuer les dons issus d’une collecte organisée par la Fondation Sainte-Irénée pendant le carême. La collecte s’organise dans les écoles jumelées.

“On cherche à apporter 200 000 à 300 000 euros d’aides pour l’éducation et pour des dons alimentaires au Liban. Des enfants sans école, ce sont des enfants sans avenir” explique Olivier de Germay. L’archevêque de Lyon rassure “qu’il n’y aura pas besoin de certificat de baptême pour bénéficier de ces aides.”  La collecte destinée au Liban est également accessible via le site internet de la Fondation Sainte-Irénée. Les dons sont ouverts à la déduction fiscale.

Béatification de Pauline Jaricot : plus de 13 000 personnes attendues à Lyon en mai prochain

Béatification de Pauline Jaricot : plus de 13 000 personnes attendues à Lyon en mai prochain

LyonMag

Le 22 mai prochain, Pauline Jaricot se fera appeler “bienheureuse”.

Ce jeudi, l’archevêque de Lyon Olivier de Germay et d’autres acteurs de la vie chrétienne de Lyon étaient rassemblés dans la crypte de l’église de Saint-Nizier, dans le 2e arrondissement. Cet emplacement n’est pas anodin : c’était l’un des endroits où Pauline Jaricot venait prier au XIXe siècle.

Plus de 13 000 personnes sont attendues pour la béatification de cette Lyonnaise dont un millier de Polonais à avoir confirmé leur venue à Eurexpo le 22 mai prochain. Un engouement qui atteste du rayonnement national de la future “bienheureuse”. Il s’agit de la dernière étape avant la canonisation. Une billetterie sera ouverte en ligne pour évaluer le nombre de participants à l’événement, où 150 délégations étrangères sont attendues. Les descendants du frère de Pauline Jaricot devraient aussi assister à la béatification, en complément de 300 prêtres, trois cardinaux et de vingt évêques.

L’archevêque de Lyon sera également présent à la célébration. Ce dernier a tenu à retracer la vie de cette croyante au parcours atypique. “Issue d’une famille mondaine de soyeux, Pauline Jaricot aurait pris conscience de la vanité de sa vie à 15 ans. Dès 1816, elle brise les coutumes de l’époque en dédiant sa vie à Dieu sans devenir religieuse pour autant. Elle change drastiquement de quotidien et s’implique activement dans la lutte contre les injustices sociales et pour l’évangélisation du monde entier,” relate Olivier de Germay.

Cette Lyonnaise dispose d’un rayonnement international dans le domaine ecclésiastique, puisqu’elle est à l’origine de l’Œuvre pontificale de la propagation de la foi. Elle invente l’offrande facultative hebdomadaire d’un sou en fin de messe.

Pauline Jaricot est également reconnue pour avoir imaginé le “Rosaire Vivant”. Le chapelet de l’époque étant composé de 15 mystères, la Lyonnaise a voulu rassembler 15 personnes pour prier chacun un mystère. De son vivant, il est estimé que plus de deux millions de croyants employaient cette méthode, en France ou en dehors.

Mais ce qui vaut la béatification et la potentielle canonisation de la Lyonnaise, c’est une guérison miraculeuse qui se serait produite en 2012. La petite Mayline Tran, âgée de trois ans, s’étouffe. Elle est plongée dans le coma dans une situation désespérée. Ses parents ont récité une neuvaine à Pauline Jaricot, et leur fille s’est rétablie de manière expliquée, en recouvrant toutes ses capacités.

C’est pourquoi le 22 mai prochain, des représentants du pape et des chrétiens de l’international se réuniront à Eurexpo dès midi pour la béatification de Pauline Jaricot. N.S.

Lyon : un bureau de tabac braqué en plein centre-ville ce mercredi

Lyon : un bureau de tabac braqué en plein centre-ville ce mercredi

Le Tabac des Voûtes – DR

L’attaque s’est déroulée ce mercredi, à la mi-journée, dans le 2e arrondissement de Lyon.

D’après Le Progrès, un braquage a eu lieu dans un bureau de tabac du cours Charlemagne, situé devant l’arrêt de tram place des Archives. Selon les premières informations, un individu portant un casque de motard et un masque chirurgical a menacé le vendeur avec une arme de poing. Il a réussi à prendre la fuite après s’être emparé de la caisse. Le butin est estimé à environ 2500 euros. Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver le suspect. Les policiers seront notamment aidés de la vidéosurveillance du commerce.

Lyon : un collaborateur du maire obligé de démissionner après un accident en état d’ivresse

Lyon : un collaborateur du maire obligé de démissionner après un accident en état d'ivresse

LyonMag
C’est un nouveau départ avec fracas dans l’entourage proche du maire de Lyon.

Grégory Doucet avait déjà vu sa cheffe de cabinet Ninon Guinel quitter l’Hôtel de Ville l’été dernier pour cause de grosse fatigue. C’est désormais au tour de son collaborateur-accompagnateur, qui a été obligé de démissionner comme le révèle le Progrès ce mercredi.
Cet homme qui suivait en vélo Grégory Doucet partout dans ses déplacements a eu un accident de voiture en février dernier alors qu’il rentrait chez lui le soir à bord d’un véhicule de la mairie. La voiture était endommagée et surtout, le collaborateur avait été aussi contrôlé par la gendarmerie avec un taux d’alcoolémie de 1,2g/l.
La Ville de Lyon s’est donc désolidarisée et a exigé puis obtenu sa démission.
Quel rôle avait cet homme auprès du premier magistrat de Lyon ? La mairie reste flou mais sur le terrain, sa mission principale était finalement de porter les affaires du maire, du manteau aux dossiers.
Si la Ville de Lyon ne lui a fait aucun cadeau sur cet accident de voiture sous l’empire de l’alcool, elle avait plus facilement fermé les yeux sur ses écarts de conduite au début du mandat de Grégory Doucet. Pas encore converti au vélo, le collaborateur a durant quelques mois suivi quotidiennement l’élu écologiste à scooter. Y compris sur les pistes cyclables comme notre rédaction a pu le constater à plusieurs reprises. Or, cette infraction est punie d’une amende de 135 euros.

La Ville de Lyon se dit favorable au plan de protection de l’atmosphère 3

La Ville de Lyon se dit favorable au plan de protection de l’atmosphère 3

Le conseil municipal a délibéré.
Ce mercredi, la Ville de Lyon a tenu un conseil municipal « exceptionnel » pour rendre son avis sur le plan de protection de l’air, PPA3. Pour rappel, cette dernière avait oublié de délibérer sur le sujet lors de son dernier conseil municipal en février. Les élus ont donc rendu un avis favorable à la préfecture, qui lui avait donné jusqu’à vendredi pour délibérer.
Le PPA2 s’est donc renouvelé et amélioré, pour devenir PPA3. Plus simplement, le PPA3 entraîne une reconduction et une amplification des dispositifs de subventionnement du remplacement des appareils non performants, comme par exemple avec la prime « air-bois », mise en place par la Métropole de Lyon.
De plus, ce dispositif prévoit une interdiction d’installation en zone PPA d’appareils de chauffage au bois non performants, une mesure qui était déjà inscrite au PPA2. Désormais, les cheminées à foyer ouvertes et fermées antérieures à 2002 sont elles aussi interdites d’utilisation à Lyon.
D’autres leviers d’action ont été identifiés comme des campagnes de sensibilisation aux bonnes pratiques en matière de chauffage bois ou encore le soutien de la rénovation thermique des bâtiments et un rappel de l’interdiction de brûlage des déchets verts.
Ces projets doivent s’articuler avec les mesures déjà instaurées par la Ville de Lyon et la Métropole de Lyon, qui visent notamment à ralentir la circulation, comme la mise en place de la ville 30, la ZFE (Zones à Faibles Emissions), rééquilibrage de la voiture, création de plus de pistes cyclables, et la lutte contre les îlots de chaleur dans le 7e et le 8e arrondissement.
« C’est un projet qui doit faire l’objet d’une action et d’une volonté collective », a indiqué Céline de Laurens, adjointe déléguée à la santé, la prévention et la santé environnementale.
« La qualité de l’air s’améliore mais il ne faut pas sous-estimer les efforts qu’il reste à produire. Une action combinée de l’État avec le PPA de la Ville de Lyon a toutes les chances de remplir les objectifs », a poursuivi l’adjointe déléguée à la santé, qui a rappelé que Lyon fait partie des 10 villes de France les plus polluées.
Pour rappel, le plan de protection de l’atmosphère (PPA) est l’un des outils prévus par la réglementation, pour améliorer la qualité de l’air, en particulier dans les secteurs où la qualité de l’air est dégradée.
Piloté par l’Etat, les PPA fonctionnent en collaboration avec des acteurs concernés comme les collectivités, les associations, ou les acteurs économiques et prévoit des mesures réglementaires ou volontaires qui visent à « diminuer les émissions de polluants atmosphériques dans plusieurs secteurs d’activité comme l’industrie, le résidentiel ou encore les transports ».
« Le PPA2 a eu un démarrage tardif, celui-ci on veut le démarrer plus tôt « , a conclu Céline de Laurens.

Lyon : le Balto, un camion itinérant pour donner des soins aux chiens des sans-abri

Lyon : le Balto, un camion itinérant pour donner des soins aux chiens des sans-abri

LyonMagC’est l’initiative d’étudiants de VetAgro Sup.

Ce mercredi, tous les acteurs, mécènes et concepteurs se sont rassemblés à la Maison de Rodolphe dans le 8e arrondissement de Lyon pour inaugurer le Balto : le premier camion de médecine vétérinaire solidaire dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

C’est l’initiative d’une étudiante en médecine vétérinaire à VetAgro Sup : Ana Alkan. Le Balto servirait trois objectifs : faciliter l’accès à des soins vétérinaires de qualité en allant au-devant des personnes sans-abri, retisser le lien social avec elles et enfin améliorer le “vivre ensemble”. “Cette idée vient du terrain. On s’est rendu compte qu’il y avait des besoins qu’on ne pouvait pas couvrir en restant dans les foyers sociaux,” explique l’étudiante.

Le docteur en sociologie et maître-chien Christophe Blanchard s’est rendu compte au sein de ses études que les personnes à la rue, accompagnées d’un chien par exemple, fréquentent peu les structures sociales comme elles n’acceptent pas les animaux. “Le chien est un point central pour ces personnes : elles ont souffert de grandes carences affectives et leur chien fait figure de compagnon de route oumême de galère, qui apporte de la stabilité émotionnelle. Alors envisager une réponse sociale adaptée, en envisageant le binôme de son entièreté avec le Balto, c’est une excellente initiative,” détaille le maître de conférences de Paris XIII.

C’est pourquoi la dynamique de “l’aller-vers”, promue par ce projet, pourrait répondre au mieux aux besoins de réinsertion pour les personnes sans-abri accompagnées d’un chien. Plus tard, le Balto pourrait prendre en charge d’autres animaux. 

Il ne s’agit pas de consultations dites “expéditives” : un vétérinaire pourra dispenser des soins de médecine préventive et de première opinion à l’animal, et un travailleur social s’occupera de retisser des liens avec la personne à la rue. “On est vraiment là pour échanger, accueillir, prendre notre temps,” insiste Ana Alkan.

Le camion, son aménagement intérieur et son équipement ont été financés par l’Entreprise des Possibles, présidée par Alain Mérieux, à la hauteur de 100 000 euros. Le Balto bénéficie également du soutien de la Métropole de Lyon, de la Fondation Vinci, de Boehringer Ingenheim, de la Fondation Monoprix et de SantéVet.

Ce camion aux couleurs pastel est le premier au monde à être composé de matières recyclées (PET) et de fibres de basaltes. Son nom est tiré d’une histoire vraie datant du XXe siècle. Il fait écho au husky Balto, ayant délivré les antidotes de la diphtérie à un village éloigné en Alaska après plus de 1000 km de course dans le blizzard. Le Balto part pour sa première mission ce mercredi après-midi.  N.S.

Lyon : le campement de SDF place de la République bientôt démonté

Lyon : le campement de SDF place de la République bientôt démonté

Le campement Place de la République – LyonMagLa place de la République va enfin retrouver son allure originelle.

Selon le Progrès, l’adjointe à Lyon aux solidarités et à l’inclusion sociale, Sandrine Runel, a indiqué que le campement de SDF place de la République serait démonté d’ici la fin de semaine.

Cette décision intervient suite à un diagnostic réalisé sur place, auprès des sans-abris.
Ce campement fait de bâches, de toiles, de plastique et de bois compte environ sept tentes de SDF, mais en réalité, il n’y aurait que deux personnes qui y dormiraient.

« Nous avons affaire à des parcours de vie complexes. D’ici la fin de cette semaine, le campement de la place de la République sera démonté. Nous avons trouvé deux places d’hébergement adaptées à la frontière du 7e et du 8e. On a construit des solutions », a indiqué l’élue au journal.

La situation serait compliquée car l’une des sans domicile fixe aurait un petit chien et deux gros lapins et l’autre « un passif avec les centres d’hébergement », a indiqué la conseillère municipale et du 8e, qui s’est engagée à stocker leurs affaires au CCAS.

« Même si les kiosquiers sont tolérants, ils vont pouvoir retrouver de la sérénité » a reconnu l’élue. En effet, ce campement installé au 44 place de la République, juste devant le Printemps est présent depuis juin 2020.

Rhône : pour se venger de son ex, il profane la tombe de sa famille

Il était peut-être temps de passer à autre chose.
Ce mardi vers 22h, un homme âgé d’une vingtaine d’années a été interpellé en train de profaner une tombe du cimetière de Villefranche-sur-Saône, au Nord de Lyon.
Comme l’indique le Progrès, le tombeau a été recouvert de peinture noire et les pots de fleurs ont été brisés.
Étonnamment, il ne s’agissait pas d’un acte antisémite ou raciste, mais bel et bien d’un acte de vengeance personnelle. L’individu aurait voulu se venger de son ex-conjointe, et a décidé de profaner le tombeau familial de son ancienne belle-famille.
Ce dernier aurait escaladé un des poteaux électriques, pour atterrir derrière les murs de l’enceinte, puis est reparti à pied par le boulevard Gambetta, où il s’est retrouvé nez à nez avec une brigade anticriminalité qui passait par là. En les voyant, l’individu aurait alors pris la fuite.
Les forces de l’ordre ont ensuite pu interpeller cet individu suspect, qui a immédiatement reconnu les faits, avant d’être placé en garde à vue.
Le mis en cause risque jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende pour « violation ou la dégradation, par quelque moyen que ce soit, de tombeaux, de sépultures ou de monuments édifiés à la mémoire des morts ».

Lyon : une jeune femme condamnée à 10 ans de prison pour avoir mortellement poignardé son conjoint

La scène, sanglante, remonte au 4 décembre 2018.
Ce soir-là, dans un appartement de la rue d’Alsace à Villeurbanne, une violente dispute avait terminé en drame entre deux conjoints qui avaient débuté leur relation un mois plus tôt. Amélie G., âgée de 25 ans à l’époque, avait poignardé son petit-ami au niveau de l’abdomen, après un dîner au restaurant d’après Le Progrès. La victime, âgée de 29 ans, s’était vidée de son sang avant de décéder rapidement.
Jugée pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner a comparu libre devant la Cour d’Assises du Rhône, Amélie G. a été reconnue coupable malgré avoir plaidé la légitime défense. Elle a écopé de 10 années de réclusion ainsi qu’un suivi socio-judicaire de 5 ans.

Métropole de Lyon : auteur de cinq cambriolages, le suspect entrait dans les maisons « pour dormir »

Un homme de 21 ans, déjà incarcéré à la prison de Villefranche dans le cadre d’une autre affaire, a été placé en garde à vue pour une série de cambriolages commise dans l’agglomération lyonnaise.

Le suspect aurait agi entre novembre 2020 et juin 2021 à Villeurbanne et dans le 3e arrondissement de Lyon. L’individu a été formellement identifié par les policiers qui ont mené des investigations techniques. Interrogé par les enquêteurs, le jeune cambrioleur présumé a reconnu être entré par effraction dans les maisons mais « uniquement pour y dormir ».
Il a été présenté au parquet ce jeudi en vue d’un jugement en comparution immédiate.

Bron : la police caillassée lors de nouvelles violences urbaines

Ce mercredi soir, la police a été de nouveau ciblée dans l’est de l’agglomération lyonnaise.
Selon nos informations, c’est vers 22h30 qu’une patrouille a été prise à partie dans le quartier Pierre Brossolette, à Bron. Comme régulièrement là-bas, les agents ont été ciblés par des projectiles, dont de nombreuses pierres, projetées par un groupe de jeunes individus. Face au caillassage en règle, les forces de l’ordre ont répondu avec des tirs de grenades de gaz lacrymogène pour disperser les émeutiers. Aucune interpellation n’a été menée d’après une source proche du dossier.
Le week-end dernier, des violences urbaines avaient déjà éclaté dans le secteur de la commune, tout comme celles de Vénissieux, Vaulx-en-Velin ou encore Rillieux-la-Pape. J.D.

Lyon : interpellé pour vol par effraction, il porte des vêtements qu’il a dérobés le matin même
Les faits se sont produits ce lundi.
Aux environs de 22h, les policiers sont alertés d’un vol par effraction dans le 6e arrondissement de Lyon. Une fois arrivés au niveau de la rue Tête d’or, ils retrouvaient sur place un individu maintenu au sol par l’homme qui avait appelé à l’aide plus tôt. Ce dernier avait entendu des bruits de verre dans la rue alors qu’il se trouvait à son domicile.
Le suspect fortement alcoolisé était alors interpellé par les forces de l’ordre. Lors des constatations d’usage, les policiers ont découvert qu’une vitre du restaurant avait été brisée permettant à l’individu de s’introduire dans l’établissement. Un mode opératoire que l’homme de 45 ans défavorablement connu des services de police avait déjà perpétré sur le même secteur.
Les investigations ont permis de confirmer qu’il était bien l’auteur de ces multiples vols par effraction. L’homme était par ailleurs retrouvé en portant des vêtements toujours équipés d’antivols, un butin tiré d’un recel de vol datant de ce lundi matin au centre commercial La Part Dieu.
Placé en garde à vue, il reconnaît les vols par effraction mais ne se souvenait plus d’où provenaient ses vêtements.
Le quadragénaire a été présenté au parquet ce mercredi en vue d’un jugement en comparution immédiate.

Lyon : il cambriole une boulangerie, revient sur les lieux et se fait interpeller

Un homme de 42 ans a été interpellé lundi après-midi dans la montée de l’observance dans le 9e arrondissement pour avoir cambriolé une boulangerie quinze jours plus tôt.
C’est le gérant du commerce qui a reconnu le suspect alors que ce dernier venait de passer dans la rue. Car l’homme avait été identifié par les caméras de vidéosurveillance du magasin.
L’individu a été placé en garde à vue. L’enquête a confirmé qu’il était bien l’auteur de ce cambriolage, dont le butin était estimé à 2200 euros et une tablette.
Une perquisition à son domicile a également permis à la police de découvrir 200 grammes de résine de cannabis et 20 grammes de cocaïne.
Le quadragénaire a été présenté au parquet ce mercredi en vue d’un jugement en comparution immédiate.

1500 litres de carburant volés en une semaine : quatre jeunes interpellés près de Lyon

Alors que les prix des carburants flambent depuis plusieurs semaines, quatre personnes ont été interpellées pour des siphonnages commis dans une entreprise de transport de Corbas.
Cette société, basée dans la zone d’activité du Carreau, avait été la cible de plusieurs vols de carburant. Près de 1500 litres avaient été dérobés en une semaine. Alertée, la gendarmerie avait instauré une surveillance particulière. C’est un chauffeur qui a finalement donné l’alerte après avoir remarqué la présence d’un véhicule et de quatre personnes aux abords d’un poids-lourd garé sur le parking de l’entreprise, dans la nuit de dimanche à lundi.
Selon la gendarmerie du Rhône, qui relaie l’affaire sur Facebook, les militaires de la Brigade d’Ozon et le PSIG de Bron sont rapidement intervenus pour interpeller les quatre suspects. Une perquisition de leur voiture a permis aux forces de l’ordre de mettre la main sur 50 litres de gasoil. Les bidons et le système mis en place pour siphonner les réservoirs ont été saisis.
Les jeunes majeurs, originaires de l’Est lyonnais, ont été placés en garde à vue. Ils ont reconnu les faits, expliquant vouloir se faire de l’argent en revendant le carburant. Ils seront présentés prochainement devant le tribunal judiciaire de Lyon.

La ligne Lyon-Grenoble perturbée après la découverte d’un corps sans jambes

Effroyable découverte ce mercredi matin sur la ligne SNCF Lyon-Grenoble.
D’après Le Dauphiné Libéré, un corps sans vie a été retrouvé sur les rails au niveau de Moirans, dans l’agglomération grenobloise. La macabre découverte s’est déroulée vers 6h, l’homme décédé avait les jambes sectionnées. Agée de 51 ans d’après les premières informations, la victime serait morte plusieurs heures avant d’être retrouvée.
Une enquête a été immédiatement ouverte pour faire la lumière sur les dernières heures de la vie du quinquagénaire.
L’intervention des secours et des enquêteurs a entraîné une perturbation du trafic sur la ligne Grenoble-Lyon. Un retour à la normale est intervenu à partir de 8h30.

Près de Lyon : une enquête ouverte après la mort d’une adolescente de 13 ans chez elle

La piste du suicide est privilégiée.
Le drame a eu lieu ce dimanche soir sur la commune de Caluire-et-Cuire. Une adolescente de 13 ans a été retrouvée inanimée par sa mère dans l’appartement familial. Selon BFM Lyon, la piste du suicide est privilégiée puisque la victime souffrait de problèmes familiaux mais également de difficultés à l’école. Des moqueries suite à la diffusion de vidéos sur les réseaux sociaux sont également évoquées.
Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes de la mort de la jeune fille. La Brigade de Sûreté Urbaine est en charge des investigations.
Lyon : après la fusillade, un point de deal démantelé à la Duchère
Deux Lyonnais de 17 et 21 ans ont été interpellés lundi après-midi rue Andrei Sakharov dans le 9e arrondissement de Lyon.
Ces deux individus avaient pris la fuite à la vue des policiers, et avaient tenté de se débarrasser d’un sac contenant des produits stupéfiants. Une sacoche qui a été retrouvée et qui contenait 200 grammes de résine de cannabis, 14 grammes d’herbe et 250 euros.
En garde à vue, le suspect de 21 ans a reconnu sa participation « a minima » sur ce point de deal, tandis que son complice a nié les faits.
Le dealer présumé sera présenté au parquet ce jeudi en vue d’un jugement en comparution immédiate. Le mineur de 17 ans est lui présenté à un juge des enfants.
Ces interpellations ont eu lieu deux jours après une fusillade qui a fait quatre blessés dans le quartier. Personne n’a été interpellé dans cette affaire sans doute liée aux trafics de drogue qui agitent le secteur.
 
 
AILLEURS
SUISSE – Une famille française se défenestre. Un enfant survivant et hospitalisé dans un état grave.

Par Marco de Québec

1 JUILLET 2000 – 23 MARS  2015

TU VAS ME MANQUER LADY

lady

evebac

Bretagne

2015

DS285803345

DS2858033

la

6 Responses to “Vendredi 25 mars”

  1. 1
    Marco Says:

    Souvenir de ma belle Lady.
    Merci Guy

  2. 2
    Guy Says:

    Salut Marco et amis!

    La pourriture de Poutine a bombardé une clinique médicale. Sergueï Lavrov quel autre porri qui ment comme il respire quel monde sale en ce moment.

    Il neige à plein ciel que c’est beau ah ah ah!

  3. 3
    Monique Says:

    Bonjour les ti-gars, Marco et Guy.
    La belle Lady , je suis sûre qu’elle manque beaucoup.

    Beau soleil ici. Froid le matin et le soir. Mon appartement est situé au nord.

    Demain, départ pour Marseille et dimanche direction l’Espagne !

  4. 4
    Marco Says:

    MONIQUE..
    ELLE RESTERAS TOUJOURS DANS MON COEUR.

  5. 5
    Monique Says:

    Oh oui Marco.
    Ma petite Jessie aussi le restera.

  6. 6
    admin Says:

    Neige abondante ici pas d’allure ça vas tu finir!!!!!!!!!!!!!!

Leave a Reply

*

© 2023 Chez petit-Guy | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Doc.Vautour - Powered By Wordpress