Chez petit-Guy

28 mars 2019

Jeudi 28 mars

Vous pouvez lire et laisser des commentaires au bas de cette page sur comments

demoi26mars

guymuese

Salut les amis bon jeudi à tous ça va vite déjà une autre semaine qui s’en va. Bon ici une très belle jourmnée hier la chaleur devrait arriver ces jours-ci quoique de la neige prévue aujourd’hui on verra bien. OK le devoir m’appelle on se reparle merci de votre visite à plus tard bye!

Police en direct

police_002

  • Deux cambrioleurs surpris la police à leurs trousses

Météo Médias

soleil

 Cliquez Ici Aire De Jeux

beautjour

Cliquez la porte

age

amourc

Musique

 Jean Ferrat

gramop

Cliquez le gramophone

histoirepano

 Le 28 Mars Cliquez Ici

Se passionner pour tout et ne tenir à rien.

France

LYON ET RÉGION

Un pasteur réunionnais dans le viseur du parquet de Lyon

David Storm - DR
David Storm – DR

Des douaniers lyonnais ont perquisitionné le domicile de David Storm sur l’île de la Réunion.

L’homme de 48 ans, prédicateur évangéliste, fait l’objet avec son épouse d’une enquête ouverte par le parquet de Lyon. Ils sont soupçonnés d’escroquerie, notamment pour des transferts de fonds suspects et importants.

Dans ce cadre, une perquisition a été menée ce lundi à l’issue de laquelle la femme de David Storm a été placée en garde à vue. Ce dernier n’était pas présent sur place se trouvant aux Etats-Unis pour des représentations.

Selon le Progrès, l’homme avait fondé à Villeurbanne un mouvement évangéliste et avait ouvert un local à Rillieux-la-Pape en 2008. Il a également fait parler de lui au mois de février dernier suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux de la destruction d’une chapelle tamoule à La Réunion.

LYON – L’ex-patron d’Interpol poursuivi pour corruption en Chine

Hongwei Meng - DR

Hongwei Meng – DR

Six mois après sa disparition à la descente de son avion en Chine, l’ex-patron d’Interpol a été accusé ce mercredi de graves violations de la discipline.

Le régime de Pékin accuse l’ancien dirigeant de la police internationale basée à Lyon d’avoir détourné des biens publics pour financer les besoins de sa famille, en acceptant « d’énormes quantités de biens illégaux d’autrui« , selon la Commission centrale d’inspection disciplinaire du parti communiste chinois. Meng Hongwei est également accusé d’avoir utilisé de son pouvoir pour obtenir un emploi à sa femme.

« Meng Hongwei a gravement violé les règles disciplinaires et politiques du Parti (…), gravement terni l’image du Parti et porté atteinte aux intérêts nationaux« , précise aussi la commission. Ce dernier a été officiellement exclu du Parti communiste et révoqué de toute fonction publique.

L’enquête est désormais transférée à la justice, alors que Meng Hongwei est considéré comme un proche du rival du président Xi Jinping, aujourd’hui emprisonné.

Pour rappel, la famille de l’ancien président d’Interpol réside toujours à Lyon, où une demande d’asile politique a été faite. Une plainte a également été déposée pour tentative d’enlèvement.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes visée par une enquête pour “faux en écriture publique”

Laurent Wauquiez - Lyonmag.com

Laurent Wauquiez – Lyonmag.com

Ce sont quelques petits mots qui changent tout.

Selon Médiapart, la Région Auvergne-Rhône-Alpes est dans le viseur de la justice pour avoir réécrit une délibération votée en septembre 2018 en assemblée plénière. Si le texte prévoyait du bio dans les cantines des lycées, la délibération transmise à la Préfecture indiquait du bio « dans la mesure du possible« .

Le parquet enquête donc pour « faux en écriture publique ». Plusieurs élus et agents auraient été entendus par les enquêteurs, selon le journal en ligne.

Lyon : l’ISSEP de Marion Maréchal recouvert de peinture noire
Dans la nuit de mardi à mercredi, l’ISSEP a été ciblée par plusieurs individus.
Ces derniers ont recouvert de peinture noire l’établissement de Marion Maréchal dans le quartier de la Confluence, dans le 2e arrondissement de Lyon.
Dans un communiqué, un groupe de « gens dynamiques et motivés » revendique les dégradations. « Considérez cette attaque comme une réponse à tous les actes racistes, sexistes, homophobes, transphobes, ainsi qu’aux politiques meurtrières anti-migratoires et à l’attentat de ChristChurch perpétré dernièrement », expliquent ces militants affiliés à l’extrême-gauche lyonnaise.
« Nous ne cesserons jamais d’attaquer toutes les faces du fascisme que ce soit dans le centre historique du vieux Lyon ou dans la smart city de Confluence, nous continuerons de combattre les groupuscules violents qui usent de traditionalisme à des fins communautaires et identitaires ainsi que cette élite pensante qui se fait une place dans un quartier aseptisé, ultra sécurisé, ultra libéral, réel prototype d’un monde Orwellien », poursuivent-ils.
L’ISSEP a réagi à cet acte de vandalisme, estimant que “quand les ennemis du savoir s’attaquent à une école, il s’attaquent à la liberté de tous”.
“Nous engageons auprès du Procureur de la République les voies de droit adéquates, et mettrons tout en oeuvre pour faire avoir nos droits”, précise l’ISSEP dans un communiqué, indiquant avoir demandé audience au préfet du Rhône, au recteur de l’académie de Lyon et au maire de Lyon pour “que de tels actes ne se reproduisent plus”
Ce n’est pas la première fois que l’ISSEP est prise pour cible. En août dernier, le tag « On a pissé sur ton école Marion » avait été inscrit sur la vitre. Une plainte avait été déposée.
Lyon : la ligne C perturbée par un exercice attentat ce jeudi
Ce jeudi soir, un exercice de simulation d’attentat va être organisé dans la station de métro de Lyon Croix-Rousse.
Selon le scénario dévoilé par la préfecture du Rhône, les services de secours, dont ceux du SYTRAL et de Keolis, devront faire face à une attaque d’hommes armés sur le quai de la station de métro, suivie d’une prise d’otages.
 Pour la préfecture, ces exercices « permettent aux différents services de perfectionner leur réactivité, leur coordination et de mettre à l’épreuve leurs procédures d’urgence ». Ainsi, trois plans seront notamment déclenchés : ORSEC métro, Nombreuses victimes et Tuerie de Masse.
Côté perturbations, la ligne de métro C ne circulera plus dès 19h40. Des bus relais seront mis en place. De plus, les lignes de bus C13, 2, 33 et 45 seront déviées ou limitées. Enfin, les lignes S4 et S6 ne circuleront pas à partir de 18h30.
Grève des éboueurs : “des propositions seront faites” ce mercredi par la Métropole de Lyon
Ce mercredi pourrait être un tournant dans le mouvement social des éboueurs de la Métropole de Lyon.
La collectivité a effectivement promis que « des propositions seront faites » lors d’une réunion très attendue.
Mardi matin, les syndicats rencontraient la direction générale des services afin d’échanger sur les revendications salariales des agents. Dans l’après-midi, le président de la Métropole, David Kimelfeld, chahuté sur son absence lors des débats, a réuni des élus pour travailler sur un chiffre à donner aux grévistes. Il permettra, selon un communiqué de la collectivité, de « réduire les iniquités des rémunérations entre tous les agents de la Métropole ».
Les éboueurs lyonnais perçoivent, en début de carrière, environ 1200 euros. Et peuvent grimper jusqu’à 1700-1800 euros selon les agents rencontrés ces derniers jours. Ils réclament une revalorisation, notamment pour compenser la diminution des heures supplémentaires disponibles.
A noter également que face à l’accumulation depuis une semaine de poubelles et de déchets dans les rues, David Kimelfeld a réclamé un état des lieux sur les sites sensibles de l’agglomération. Il faut dire que plusieurs incendies sont à déplorer ces derniers jours, notamment dans l’Est lyonnais : « Si des risques sanitaires et liés à la sécurité sont relevés, les ordures seront retirées dès (mercredi) ».
 
Le patron de l’antigang de Lyon sur le départ
Marc Perrot ne sera bientôt plus l’homme redouté par les caïds lyonnais.
Après sept années à la tête de l’antigang de Lyon, l’homme fort de la BRI de Lyon va faire ses valises pour Nantes. Il prendra la direction de
l’antenne de police judiciaire.
Parmi ses succès lyonnais, il y avait notamment eu l’interpellation en mai 2017 de sept malfaiteurs, originaires de la région lyonnaise, quelques heures seulement après avoir braqué un fourgon en Suisse. Des arrestations mais également la prise du butin pour un montant d’environ 40 millions d’euros.
On ne sait pas encore qui remplacera Marc Perrot à la tête de la BRI.
Lyon 7e : il vole dans un magasin de sport et menace le personnel avec un couteau
Ce lundi, un habitant de Saint-Priest a été interpellé. Il avait dérobé des effets personnels dans un magasin de sport.
Le 5 février dernier, l’homme de 45 ans avait dérobé des effets personnels de trois employés d’un magasin de sport cours Gambetta, dans le 7e arrondissement de Lyon.
Le voleur, revenu sur les lieux peu de temps après, a été « attrapé » par les victimes, qui ont pu récupérer leurs affaires, sauf un téléphone portable. L’homme aurait alors menacé les victimes avec un couteau.
Interpellé, il reconnait le vol mais pas l’usage d’un couteau. Il sera présenté au parquet de Lyon ce mercredi.
FRANCE
AFFAIRE LE TAN – Une scie tachée de sang retrouvée dans la cave du suspect
HAUTE SAVOIE – Un ex-agent secret abattu dans un parking
RÉGION PARISIENNE – Vols de carburant : 5 interpellations
ALPES DE HAUTE PROVENCE – Feu de forêt
RUMEUR – faux rapts d’enfants et vrais lynchages

la

2 Responses to “Jeudi 28 mars”

  1. 1
    Monique Says:

    Hello !

  2. 2
    Guy Says:

    Allo Monique!

Leave a Reply

*

© 2019 Chez petit-Guy | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Doc.Vautour - Powered By Wordpress