Chez petit-Guy

26 novembre 2018

Lundi 26 novembre 2018

Vous pouvez lire et laisser des commentaires au bas de cette page sur comments

guymurt

Bonjour à tous bonne semaine qui a débuté avec de la pluie de la neige un cocktail qui a causé beaucoup d’accidents dont un sérieux à une vingtaine de km de Québec vous verrez plus bas. En fin de soirée vol qualifié dans un dépanneur un peu plus tard un deuxième vol bref la police était très active et a arrêté l’homme dans un bar de danseuses. Vous verrez des liens plus bas. De belles photos de Eric gros merci et beaucoup de souvenirs en photos de chacun. Je file le devoir m’appelle merci de votre visite à plus tard.

2018

Afrique du sud

Par Eric deMulhouse

Faits divers

TVA Accident Valcartier

JDQ Accident Valcartier

TVA Vol qualifié

SOUVENIR

Manif

Photos manif

Photos manif

moniquelyon

2016

Strasbourg

Gare de strasbourg et la poste de Saverne

20161125_132701

20161125_152334

Météo Médias

soleil

Cliquez le soleil

HI HA TREMBLAY – golden

publicite

Souvenirs

andre2

2014

Pont-Rouge

IMGP762534

IMGP762734

IMGP7q628

ericklo

Première neige en Alsace

Souvenir

DSC_0001

DSC_00022

DSC_00033

moniquelyon

Un ami rencontré par Monique

Souvenir

—————————————————————–

Petit oiseau heure de lunch

mon7

mon6

mon8

Splish splash!

rideau5

La Croisière s’amuse

Par Jean-Pierre De La Double

Making pasta in China

rideau6

DSC05510

Quel est le point commun entre un avocat et un spermatozoïde ? Réponse : Tous les 2 ont 1 chance sur 3 millions de devenir un jour un être humain.

——————————

Moshé fréquente Sarah, la fille du rabbin Jacob et veut se marier avec elle.

Pour ce faire, il a besoin de l’autorisation du père.

En allant faire sa demande officielle chez le père de la jeune fille, le rabbin lui explique :

“Vois-tu, mon garçon, nous sommes juifs et nous avons une forme particulière de faire les choses. Si tu veux te marier avec ma fille tu dois d’abord passer une petite épreuve. Prends cette orange et reviens demain”.

Le gars sort de là extrêmement surpris. Le lendemain il revient voir le rabbin.”Très bien, dit le père, qu’as-tu fait de l’orange?”

“Je l’ai mangée,j’avais faim.”

Le rabbin réplique: “Très mal ! Tu vois, chez-nous,on épluche l’orange et avec la peau nous faisons une délicieuse liqueur.

Nous coupons ensuite l’orange en deux, donnons la moitié aux pauvres et l’autre moitié nous la répartissons dans la famille.

La moitié des pépins nous les vendons au marché, l’autre moitié nous les gardons pour semer.Tu vois comme nous sommes ?

Bon,je vais te donner une autre opportunité. Prends ce saucisson et reviens demain. “

Moshé sort,un peu en rogne, et revient le lendemain. “Alors, qu’as-tu fait du saucisson ? ” “Avec la ficelle, j’ai fait des lacets pour mes chaussures, avec le petit métal gravé j’ai fait un pendentif pour Sarah.

J’ai coupé le saucisson à moitié, j’ai donné la moitié aux pauvres et l’autre moitié je l’ai répartie dans la famille.”

“Très bien !”s’extasie le rabbin “et….qu’as tu as fait de la peau?”

“Avec la peau j’ai fait un préservatif, j’ai tiré un coup avec votre fille et je vous apporte le contenu pour faire du yoghourt……

——————————-

Le passager d’un taxi se penche vers l’avant pour poser une question au chauffeur et lui touche l’épaule doucement pour attirer son attention. Le chauffeur lâche un cri, perd le contrôle du véhicule, évite un autobus de justesse, monte sur le trottoir et s’arrête à quelques centimètres de la vitrine d’un magasin ! Pendant quelques instants c’est le silence, puis le chauffeur, d’une voix tremblante : – Je regrette, mais vous m’avez vraiment fait peur ! Le passager s’excuse en disant qu’il ne pensait pas qu’un simple touché sur l’épaule pourrait l’apeurer autant. Le chauffeur répond : – Ne vous excusez pas, c’est entièrement de ma faute. C’est ma première journée de taxi… Pendant 25 ans, j’ai conduit un corbillard….

Tina Turner

Myriam Ségal

René Pothier

Luc Senay

– La chanteuse britannique Natasha Bedingfield

– L’actrice américaine Marcy Walker

– L’actrice et politicienne italienne d’origine hongroise Ilona Staller, dite La Cicciolina

disparus

DSC09d572w

Gaston OUVRARD

Et c’est parfois dans un regard, dans un sourire que sont cachés les mots qu’on n’a jamais su dire

France

LYON ET RÉGION
3000 personnes dans la rue pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles
Le collectif #NousToutes a rassemblé plus de personnes que celui des gilets jaunes à Lyon.
Elles ne veulent plus être giflées, menacées, violées, harcelées ou encore insultées. Ce samedi, 3 000 personnes sont parties, visages masqués, de la place Bellecour, pour dire stop aux violences faites aux femmes.
Ensemble, ces manifestants veulent dénoncer tout fait et geste pouvant porter atteinte à l’intégrité physique et morale d’une femme dans le monde professionnel.
Ce mouvement a été suivi un peu partout en France, où environ cinquante mille personnes ont participé à « la plus grande mobilisation que notre pays ait connu contre les violences que subissent les femmes et les enfants », d’après un communiqué du groupe #NousToutes.
Pour information, chaque jour, plus de 250 femmes sont victimes de viols ou de tentatives de viol en France, d’après Euronews. De plus, une femme sur trois aurait déjà été harcelée, voire agressée au travail. Un chiffre qui monte à 86% lorsqu’elles se trouvent dans la rue.
Un TER Lyon-Vienne bloqué à Chasse-sur-Rhône pendant 4h30
La SNCF a expliqué ce retard par une panne technique très rare et un comportement inapproprié des passagers.
Habituellement, il faut une vingtaine de minutes pour rallier Lyon à Vienne en train. Ce samedi, les passagers du TER, parti à 13h20 depuis la gare de Lyon Part-Dieu, ne sont arrivés à destination qu’à 19 heures.
La cause ? « Une panne très rare sur le matériel, impossible à régler sur place », indique la SNCF dans les colonnes du Progrès. Cet incident, cumulé à l’agacement de passagers qui ont fini par tirer la sonnette d’alarme, ce qui a empiré la situation, a bloqué d’autres trains.
Le TER a donc dû retourner en gare de Lyon Part-Dieu, le temps de réparer la panne et d’emmener tout le monde à destination. La situation est finalement rentrée dans l’ordre aux alentours de 19 heures.
Un cycliste percuté par une voiture, la police lance un appel aux témoins
Le chauffeur de la voiture a pris la fuite après l’accident. La victime, elle, est entre la vie et la mort.
La brigade des accidents et des délits routiers est à la recherche de toute personne pouvant les guider vers l’auteur de l’accident. Dans la nuit de vendredi à samedi, aux alentours de 3h30, un accident s’est produit entre une voiture et un cycliste, sur le boulevard Stalingrad, dans le 6e arrondissement.
La victime, âgée de 19 ans, a été rapidement évacuée vers l’hôpital Edouard-Herriot. Son pronostic vital est engagé. Quant au chauffeur, ce dernier s’est enfui après la collision, d’où l’appel à témoins lancé par la police.
Les forces de l’ordre cherchent à avoir toute information pouvant permettre l’identification du conducteur et/ou pouvant donner les circonstances de l’accident.
Un numéro est à la disposition de tout témoin : 04.72.82.15.39
Trois ans de prison pour avoir acheté une camionnette ayant servi au transport de cannabis
L’homme de 35 ans a été condamné pour association de malfaiteurs. Il a, en revanche, été écarté de toute implication pour trafic de stupéfiants.
Drôle d’affaire jugée ce vendredi au tribunal correctionnel de Lyon. Une affaire qui implique un repris de justice, une camionnette… et 21 sacs contenant au total 676 kilos de cannabis.
L’histoire remonte au 8 décembre 2013. Après un contrôle de la voiture ouvreuse au péage de Chanas, sur l’A7, le fourgon rempli, situé un peu plus haut, fait demi-tour et emprunte l’autoroute à contresens, jusqu’à Valence. Le chauffeur refait ensuite demi-tour et abandonne son véhicule sur l’aire de repos Latitude 45.
Le vendeur du camion relaxé.
Si les enquêteurs parviennent à retracer le parcours des deux véhicules, qui se sont retrouvés à Béziers, dans l’Hérault, ils ne réussissent pas à identifier les différents chauffeurs. Seule une trace ADN, présente sur une bouteille, amène vers l’homme de 35 ans. Ce dernier, déjà condamné en 2011 pour trafic de stupéfiants, venait de sortir de prison au moment des faits. Interrogé, il explique avoir acheté le fourgon pour quelqu’un d’autre. Il n’en dira pas plus, par peur de représailles.
Au tribunal, ce vendredi, les propos de la défense n’ont pas changé. Le vendeur de la camionnette a rapidement été écarté de toute implication, et ce malgré quelques interrogations autour de la vente et de sa fuite temporaire en Tunisie. Les personnes impliquées dans le transport de marchandises n’ont jamais pu être identifiées, seul l’homme de 35 ans a donc pu être jugé. Alors que le parquet réclamait 5 ans de prison ferme, le tribunal a finalement décidé d’une peine de 3 ans de prison. L’homme devrait pouvoir demander un aménagement de peine.
FRANCE
GILETS JAUNES – Macron promet une réponse claires aux classes moyennes et laborieuse
CORSE – Un homme tué par balle dans une station service
ÎLE RODRIGUES

Rodrigues: «Quatre morts sur nos routes, c’est trop» |

Sécurité lor la route – Nou tou responsab». C’est le thème de la campagne sur la sécurité routière qui sera menée du 24 novembre au 2 décembre à Rodrigues. L’annonce a été faite par Nikolson Lisette, l’adjoint au chef commissaire, lors d’une conférence de presse lundi 19 novembre, à Port-Mathurin. Objectif : en finir avec les accidents de la route.

L’année dernière, le Road Safety Committee a mis sur pied un Road Safety Sub-Committee afin d’organiser une semaine de sensibilisation sur la sécurité routière. Surtout à l’approche des festivités de fin d’année. Plusieurs partenaires y sont associés, notamment la police, le Rod Riders Club, la Fédération des Senior Citizens, le Rodrigues College et les collèges REDCO, entre autres.

«C’est malheureux de constater que de janvier à ce jour, il y a eu quatre accidents mortels sur les routes, alors qu’en 2017, il n’y a eu que trois décès.»
«C’est malheureux de constater que de janvier à ce jour, il y a eu quatre accidents mortels sur les routes, alors qu’en 2017, il n’y a eu que trois décès. Nous nous sentons concernés par le nombre d’accidents et par le nombre de morts sur nos routes», explique Nikolson Lisette. À travers la campagne de sensibilisation, il veut faire en sorte que «tout le monde se sente concerné. Tout le monde indistinctement, du plus jeune au plus âgé, a une responsabilité afin de diminuer le nombre d’accidents de la route».
Étant donné que les mortalités sur les routes concernent principalement les motocyclistes, ajoute Nikolson Lisette, l’accent sera mis, cette année, sur cette catégorie d’usagers de la route, ainsi que sur les personnes âgées.
«Nous souhaitons aussi sensibiliser la population sur les récents amendements apportés à la loi.» De rappeler que les amendes sont désormais plus élevées, avec un risque d’emprisonnement. «Les usagers de la route doivent prendre conscience de tous les changements autour du renforcement sur la sécurité routière. Nous proposerons donc une série d’activités en ce sens», indique l’adjoint au chef commissaire.
«Tout le monde indistinctement, du plus jeune au plus âgé, a une responsabilité afin de diminuer le nombre d’accidents de la route».
Les activités débuteront par un rallye à partir du MCB Square à Port-Mathurin, jusqu’à Malabar, en passant par La Ferme. À Malabar se tiendra un Salon de la sécurité routière – une nouveauté cette année – auquel participeront une dizaine d’associations qui font de la sensibilisation. Les commerçants dans le domaine de la vente d’accessoires pour moto proposeront également des produits à des prix forfaitaires.
La semaine de la sécurité routière prendra fin avec un autre rallye, «Ride for Life», qui démarrera à Grande-Montagne pour converger vers Citron-Donis. Ce rallye coïncidera avec les activités Spécial vacances organisées par la commission de la Jeunesse et des sports, afin de cibler les jeunes. Un forum débat est également prévu avec la participation des chauffeurs de poids lourds et d’autobus.
Lançant un appel à la population en cette période festive, Nikolson Lisette souhaite que 2018 se termine sur une bonne note pour toutes les familles rodriguaises. «Nous espérons fermement qu’il n’y aura pas d’autre mort sur les routes cette année car cela équivaut à des souffrances pour les familles. Les usagers doivent faire preuve de prudence.» Par Eileen Flore 
Critiques contre l’opposition: Von-Mally dénonce l’attitude du Premier ministre
«C’est du jamais vu ! C’est la première fois que le leader d’un parti politique à Maurice, un Premier ministre qui plus est, vient à Rodrigues et se permet de critiquer l’opposition rodriguaise.» Face à la presse, mardi 20 novembre, Von-Mally, chef de la minorité au sein de l’Assemblée régionale et leader du Mouvement rodriguais (MR), a fustigé l’attitude du Premier ministre, Pravind Jugnauth.
Lors de son discours, à l’occasion du raccordement du Mauritius Rodrigues Sub Marine Cable (MARS), samedi 17 novembre, le chef du gouvernement avait déclaré ceci : «Dan Moris bokou politisien nek kozé. Dan Rodrig osi éna sa kalité politisen-la. Mé nou pa nek kozé nou, nou fer. Mo aprann ki isi osi éna politisien finn dir ki zot ti dir zot pou fer, mé nanyé zot pa inn fer.»
«Zot inn fer tou pou bouss nou labous. Zot rod boykot nou konférans de press, aster zot rod anpes nou fer meeting, bé kot pé alé dan sa pei-la?»
Des propos qui ont offensé Nicolas Von-Mally. Qui n’a pas manqué de faire remarquer que le Premier ministre a clairement affiché sa proximité avec le gouvernement régional de Serge Clair en parlant ouvertement contre l’opposition.
Le leader du MR souligne que son parti n’a jamais eu de parti pris. «Eski éna enn lalians OPR-MSM ki pé vini ? An tou ka nou pa pou kilé», lance Nicolas Von-Mally.
Du reste, selon lui, Rodrigues aurait déjà dû être connectée au câble à fibre optique depuis 20 ans. «Il y a 20 ans, ce projet aurait coûté Rs 2 millions, aujourd’hui cela coûte Rs 2 milliards.» Il veut savoir comment cet argent a été dépensé. «C’est le peuple rodriguais qui va déguster. Éna juicy business ladan !»
«Pourquoi veulent-ils museler la population ? De quoi ont-ils peur ? Pa bizin vinn rakont zistwar pou justifier l’injustifiable !»
Du reste, fait-il remarquer, contrairement à ce qui a été dit, le MARS ne sera pas opérationnel au mois de mars 2019. Nicolas Von-Mally s’interroge, par ailleurs, sur le timing des promesses du Premier ministre, surtout à l’approche des élections générales. «Pourquoi, dès le début de son mandat, il n’a pas fait ces promesses ? Eleksion zénéral dan kwin laport, li pou gann letan fer sa bann prozé ki linn dir la?»
Le leader du MR a, par ailleurs, tenu à expliquer pourquoi son parti n’a pas assisté à la cérémonie officielle du raccordement du MARS. «L’espace démocratique à Rodrigues se réduit comme une peau de chagrin. Notre absence était un signe de protestation.» D’indiquer que le MR avait prévu un meeting à Port-Mathurin samedi dernier. «Nous avions demandé, avec une semaine d’avance, la permission.» Or, déplore-t-il, «c’est à la toute dernière minute que nous avons été informés que nous n’avions pas obtenu l’autorisation. Et comme par hasard le même jour ils (le gouvernement régional) ont décidé de procéder à la cérémonie officielle…»
Son parti, s’exclame Nicolas Von-Mally, a préféré s’abstenir de toute participation afin de ne pas s’associer aux «fossoyeurs de la liberté d’expression et de la démocratie». Il n’en démord pas : «Zot inn fer tou pou bouss nou labous. Zot rod boykot nou konférans de press, aster zot rod anpes nou fer meeting, bé kot pé alé dan sa pei-la?»
Dans la foulée, il a dénoncé les amendements apportés à l’Information and Communication Technologies (ICT) Act.  «C’est un amendement liberticide qui place une épée de Damoclès au-dessus de la tête de tous les citoyens.» Le leader du MR trouve d’ailleurs regrettable que les membres du gouvernement régional aient exprimé leur approbation.
«C’est dangereux pour la démocratie. Éna dimounn kapav pa inn tro konpran so bann linplikasion», avance-t-il. Pour lui, la version du ministre de la Justice et Attorney General, Maneesh Gobin, est inexact. «Plusieurs instances se sont élevées contre ces amendements, même Reporteurs Sans Frontières s’est dit contre car cette loi peut envoyer n’importe qui en prison pour pas grand-chose.»
Il s’est dit heureux que l’ex-Attorney General Yatin Varma ait sollicité la Cour pour contester ces amendements. Il se veut confiant que le tribunal tranchera en faveur de la démocratie. «Pourquoi veulent-ils museler la population ? De quoi ont-ils peur ? Ek lor la éna komiser lasanblé rézional ki vinn dir zot dakor avek sa ? Eski dan OPR zot finn pran létan lir lalwa-la ek konpran li? Pa bizin vinn rakont zistwar pou justifier l’injustifiable !»

4 Responses to “Lundi 26 novembre 2018”

  1. 1
    Guy Says:

    Salut gang bonne semaine ici c’est l’hiver! Sylvie les carioles avec des ski tirées par des chevaux doivent être sorties chez-vous? En passant réparation de ma souffleuse vendredi j’ai hâte car il peut y avoir des tempêtes.

    Guy

  2. 2
    Diane Says:

    Bonjour à tous,

    Défends-toi Vivi..

    Petit vent qui souffle et humide tôt ce matin..

    A tous, bonne semaine..

  3. 3
    Monique Says:

    Bonjour à tous.
    Un beau documentaire sur la forêt vosgienne :
    https://youtu.be/MEJRo4JGRGs
    Avec l’accent vosgien !

  4. 4
    Sylvie Says:

    Pas de carriole encore ici, la neige fond a vu d’œil

    Dans les campagnes autour! surement par contre.
    Ont les verras en ville pour la parade du Papa Noel ☺

    Il fait +8 présentement et les p’tits écureuils fouillent dans la neige et grattouille la pelouse. Très amusant a voir

    a+

Leave a Reply

*

© 2019 Chez petit-Guy | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Doc.Vautour - Powered By Wordpress