Chez petit-Guy

22 novembre 2018

Jeudi 22 novembre

Vous pouvez lire et laisser des commentaires au bas de cette page sur comments

IMG_402314

smilelou

Bonjour à tous une bonne fête à la belle Josée qui vieillie très bien. Faits divers  la jeune fille qui s’est tué mardi soir  à Ste-Brigitte quelle tristesse les routes étaient très glissantes c’était vraiment dangereux lien un peu plus bas dans le lien du Journal de Québec on voit la jeune femme. Ce sera déjà tout pour moi je dois filer un gros merci pour votre visite bye!

IMwGP83q46

Faits divers

TVA accident Ste-Brigitte

Accident Journal de Québec

Météo Médias

soleil

Cliquez le soleil

jpc

2016

Théos participe à la Félibrée

François et son petit âne Théos

Il parcours des centaines de km.

cig_img7007

cig_imggy005

cig_img789006

Actualités

Saint-Antoine-sur-Richelieu Un accident suivi d’un incendie coûte la vie à un automobiliste

Disparu depuis un mois Un corps retrouvé près du poste de commandement pour Guy Chouinard

Alma Un cadavre retrouvé au parc Falaise d’Alma

France

LYON ET RÉGION
Sur écoute, un ancien truand lyonnais se fait arnaquer en beauté
Un « beau mec », un tonton flingueur, un ancien truand. Il ne manque pas de qualificatifs pour désigner Elie Dahan, 71 ans, vivant à Villeurbanne.
Le Progrès révèle ce mercredi que l’ancien dealer de drogue, connu pour s’être fait pincé avec 200 kilos de cocaïne, était sur écoute depuis des mois. Son petit appartement de la rue Faillebin était régulièrement visité par d’anciens membres de la pègre lyonnaise, pour le plus grand régal des oreilles de la PJ, qui épiait et retranscrivait ses différentes conversations, sous forme d’aveux inespérés.
Ainsi, les enquêteurs lyonnais ont pu suivre étape par étape le coup manqué d’Elie Dahan, arnaqué comme un bleu par Noureddine B., un quinquagénaire qui, contre une somme de 36 000 euros, avait promis de livrer Elie Dahan et ses complices en cocaïne colombienne.
 Mais une fois l’argent encaissé et dilapidé par l’intermédiaire, le truand villeurbannais allait attendre de longues semaines de recevoir sa poudre blanche, sans succès. Probablement aveuglé par ses propres dettes, Elie Dahan ne s’est pas méfié et s’était fait prendre au piège.
La PJ attendra que Noureddine B. lâche 500 grammes de cocaïne en guise de lot de consolation pour interpeller tout le monde : l’intermédiaire, Elie Dahan mais aussi trois complices qui avaient participé financièrement à la cagnotte de 36 000 euros. Tout ce petit monde a été mis en examen et écroué.
Au domicile villeurbannais du septuagénaire seront retrouvés une arme à feu et des munitions, ainsi que les 500 grammes de coke.
A noter que la défense des trois complices a réclamé l’annulation du dossier, prétextant que l’installation d’un micro dans l’appartement de la rue Faillebin, à l’origine pour une histoire de trafic de faux billets soupçonnée par la Financière, avait largement outrepassé son rôle. Il s’agirait d’un faux prétexte utilisé par la PJ selon Me Paul-Richard Zelmati, avocat d’Elie Dahan, interrogé par nos confrères.

Gilets jaunes : Les points de blocage évacués ce mercredi.

La consigne pour les forces de l’ordre a été claire à l’occasion du cinquième jour de mobilisation des gilets jaunes : les péages doivent être complètement débloqués.

Voici le bilan de la journée de mercredi : les forces de l’ordre ont été envoyées à la barrière de péage de Villefranche Nord où une quinzaine de manifestants a été évacuée, et au péage de Limas. Concernant St Romain de Popey, quelques gilets jaunes sont visibles au rond-point d’accès à l’A89. C’est le cas aussi à Meximieux à l’entrée de l’A42. Mais la circulation n’est pas entravée. Par ailleurs en Isère, une cinquantaine de gendarmes ont évacué l’accès à l’A43 au niveau de St Quentin-Fallavier. Les manifestants devaient se réunir pour décider de la suite à donner à leur mouvement, alors qu’une manifestation est prévue à Paris ce samedi.

Il se lance dans le trafic de drogue pour faire venir ses sept enfants à Lyon

Un homme originaire de la Réunion a été interpellé vendredi dernier.

Alors qu’il s’était stationné non loin de la prison de Villefranche-sur-Saône, il a reçu la visite de policiers venus le contrôler.  Paniquant, il avait confié un sachet rempli de 183 comprimés d’ecstasy à son passager, un Kosovar âgé de 31 ans, qui l’avait caché dans son pantalon. Finalement, en garde à vue, le Réunionnais âgé de 37 ans reconnaîtra que la drogue lui appartenait, tout comme les 12 grammes de résine de cannabis et la balance de précision retrouvés sur lui et dans sa voiture.

Aux enquêteurs, il expliquera s’être lancé avec succès dans le trafic de drogue pour financer la venue à Lyon de ses sept enfants et de sa femme, coincés à Paris. Déjà condamné à 14 reprises par le passé, l’individu a cette fois écopé de 6 mois de prison ferme. Son complice kosovar a lui aussi été jugé et est reparti avec une peine de 2 mois de prison.

Beaujolais : Un homme agresse sexuellement deux filles de ses amis lors d’une soirée trop alcoolisée.

L’individu âgé de 51 ans a été jugé ce mardi à Villefranche-sur-Saône.

L’homme âgé de 51 ans avait invité des parents dont il était proche dans son domicile. Ces derniers étaient accompagnés de leurs filles qui ont passé une soirée cauchemardesque. En effet, l’hôte abusait de gestes déplaces auprès des jeunes filles. La plus âgée, 15 ans, avait été surprise dans les toilettes par l’individu. Ce dernier l’avait embrassé puis avait passé sa main dans sa culotte. La plus jeune avait été caressée au niveau de l’entrejambe alors qu’elle était assise à côté de l’individu saoul.

Le quinquagénaire a nié en partie les faits, trouvant une explication sensée à ses yeux pour chacun de ses gestes odieux. Même face aux deux soeurs qui avaient trouvé le courage de venir témoigner devant le tribunal caladois. Il a écopé de 2 ans de prison, dont 1 an avec sursis, sans mandat de dépôt. Il devra également se soigner et indemniser ses victimes à hauteur de 3500 euros chacune. === GROS COCHON !

Villefranche: Une femme s’immole par le feu…

Les faits se sont déroulés ce mardi soir.

Ce mardi soir, une femme s’est immolée par le feu dans le parc de Fontgraine à Villefranche-sur-Saône. Des témoins ont vu la scène et se sont empressés de secourir la victime et d’appeler les secours. Malheureusement, ces derniers n’ont rien pu faire, car la femme est décédée suite à ses blessures. Selon les premiers éléments de l’enquête, il pourrait s’agir d’un suicide.

Lyon : Un automobiliste écrase deux chiens qui traversent la route.

L’homme a été interpellé ce lundi pour ces faits qui remontaient en juin dernier.

L’individu était au volant de sa voiture dans les rues de Décines, ce dernier s’arrête pour laisser passer un piéton retraité qui prend son temps pour traverser, car il est accompagné de ses trois chiens. L’automobiliste, peu patient, appuiera sur l’accélérateur, dès que le feu passera au rouge et fera une manœuvre pour frôler le piéton, mais écrasera deux de ses chiens. L’un des animaux décédera d’une hémorragie interne, l’autre sera sérieusement blessé. Le trentenaire expliquera devant la justice qu’il n’avait pas vu les chiens, car il téléphonait. Six mois de prison avec sursis et une suspension de son permis pour neuf mois ont été requis. Le plombier de profession connaîtra son jugement le 10 décembre prochain. === Le menteur ! Il avait interpellé le vieux monsieur car il n’allait pas assez vite pour traverser. c’est pour cela qu’il a visé les chiens avec sa voiture.  Tient, il téléphonait maintenant !  C’est interdit aussi !

Terrorisme : Plusieurs personnes soupçonnées de vouloir attaquer lors des Gilets jaunes.

Des éléments indiquent qu’ils souhaitaient frapper le 17 novembre pour « profiter du désordre engendré des Gilets jaunes ».

Le mardi 13 novembre, trois individus ont été interpellés par la Sous-Direction antiterroriste à Saint-Étienne. Deux autres déjà incarcérés sont également placés en garde à vue.  Selon le Parisien, une partie de ces individus aurait eu l’intention de commettre un acte terrorisme le samedi 17 novembre. L’un d’entre eux aurait expliqué dans une conversation qu’ils voulaient profiter du « désordre engendré par les Gilets jaunes pour commettre un braquage« . Ce que la Sous-Direction antiterroriste n’y croit pas « les juges antiterroristes sont convaincus que le petit groupe voulait commettre une attaque terroriste sur le sol français ce jour-là » .

Les enquêteurs ont eu connaissance d’un SMS de l’un des suspects indiquant à sa compagne : « Ça va saigner le 17 novembre« . L’homme âgé de 25 ans était considéré comme le « mentor » du groupe et habitait dans la région lyonnaise. L’un des suspects aurait même cherché à se procurer une kalachnikov. L’enquête se poursuit.

FRANCE
Jean LASSALLE en gilet jaune dans l’hémicycle !!! 
Un jeune voleur d’avions se suicide devant les gendarmes
PYRÉNÉES ORIENTALES – Treize lycéens interpellés
BÉZIERS – Les affiches polémiques de Robert Ménard sur le TGV jugées légales
ESSONNE – Il  tranche la gorge de son ami en pleine rue
BESANÇON – Un homme tué à coups de couteau 
 
LA RÉUNION –  Nouvelle nuit d’échauffourées et de pillages

la

2 Responses to “Jeudi 22 novembre”

  1. 1
    Jean Pierre Says:

    Bonjour
    Beau soleil ici 15° de prévus.
    Théos est allé avec son maître jusqu’à Saint Jacques-De-Compostelle (Santiago…) sans la carriole environ 1000 km en 15 jours François a perdu 15 kg Théos rien du tout !
    Photo d’entrée presque la même prise ce matin :
    http://ovh.to/uLfCBYX
    Bonne journée à tous !

  2. 2
    admin Says:

    C’est bon merci J-P pour la photo.

Leave a Reply

*

© 2019 Chez petit-Guy | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Doc.Vautour - Powered By Wordpress