Chez petit-Guy

28 octobre 2018

Dimanche 28 octobre 2018

Vous pouvez lire et laisser des commentaires au bas de cette page sur comments

DSC00809

mandal04

smilelou

Bonjour à tous bon dimanche ici température horrible vents neige pluie verglaçante un cocktail dangereux accidents etc. etc. le tout a débuté samedi soir et devrait se poursuivre toute la nuit. OK on se reparle et merci à André et Marco pour les photos et merci de votre visite bye!

Météo Médias

soleil

Cliquez le soleil

andre2

En France

2018

Par Marco de Québec

Illusion

France

LYON ET RÉGION
Lyon : les socialistes appellent au vote contre Collomb le 5 novembre
Pour le prochain conseil municipal qui se tiendra le 5 novembre, les élus socialistes appellent la majorité à ne pas soutenir l’ancien ministre de l’Intérieur.
Ils sont déjà nombreux à avoir exprimé leur désaccord profond avec le retour de l’ex premier flic de France. Les socialistes de la ville de Lyon s’ajoutent à la liste, bien que Gérard Collomb ait pourtant longtemps porté la rose, avant de rejoindre les Marcheurs et Emmanuel Macron. Les socialistes en appellent aux élus de la majorité pour ne pas voter pour Gérard Collomb aux élections municipales, qui se tiendront le 5 novembre prochain. « La Fédération du PS, et en particulier les militants socialistes de Lyon, souhaitent faire part de leur désaccord profond, sur le fond comme sur la forme. Gérard Collomb revient entre Rhône et Saône par un jeu de chaises musicales pour revendiquer un poste qu’il a déjà occupé pendant 17 années, considérant ainsi Lyon comme sa baronnie. C’est à nos yeux le reflet de pratiques d’un autre temps : les Lyonnaises et Lyonnais méritent mieux » écrivent-ils dans un communiqué.
Les élus socialistes regrettent aussi que Gérard Collomb « par son action au ministère de l’Intérieur [ait] prouvé sa rupture idéologique avec les valeurs humanistes et de gauche qui constituaient pourtant le socle de son rassemblement depuis 2001. » Ils poursuivent : « Son départ rocambolesque du gouvernement ne nous fera pas oublier qu’il est le principal artisan de la politique d’Emmanuel Macron : une politique injuste, libérale, qui saigne et méprise les collectivités territoriales, détricote les outils de cohésion sociale et recule devant l’urgence climatique. »
La publicité sur les trottoirs suspendue à Lyon !
Cela allait faire presqu’un an que la mairie de Lyon restait muette sur un sujet d’importance pour les associations opposées à la publicité.
Un arrêté du 22 octobre, publié ce vendredi au Journal officiel, annonce la suspension de l’expérimentation des marquages sur les trottoirs à des fins publicitaires « à l’intérieur de l’agglomération de Lyon ».
Finie donc la pub au sol, souvent réalisée avec le principe du clean tag, consistant à vaporiser la saleté à l’aide d’un pochoir vantant les mérites d’une marque ou d’un évènement.
Pour rappel, le maire de Lyon de l’époque Georges Képénékian avait déjà, en début d’année 2018, suspendu l’expérimentation entre Rhône et Saône, rejetant la responsabilité sur la Métropole de Lyon. Une sorte de vide juridique s’était alors installé, de nombreuses entreprises passant alors outre ces déclarations.
« Ce type de publicité est en effet une injonction de plus à consommer, partout, tout le temps. Nous avons déjà des publicités sur les murs, au sommet des immeubles, au sous-sol dans les métros… notre seul espace visuel libre est le sol ! Heureusement, le bon sens l’a emporté. Nous invitons clairement les autorités locales, au premier lieu desquelles les maires, à faire respecter cet arrêté. Nous resterons vigilants à sa bonne application et nous n’hésiterons pas à signaler les manquements à la loi », a commenté Maxence Gallice, membre du collectif anti-pub Plein la Vue.
Permis obtenus en trichant : la préfecture sanctionne 26 candidats
Plusieurs mois après la découverte d’un système de tricherie à l’examen théorique du permis de conduire dans une auto-école de Givors, les sanctions tombent.
Les faits remontent au début des années 2010. Moyennant une somme, entre 3 000 et 5 000 euros en liquide, le propriétaire de l’auto-école permettait à ses élèves de tricher pendant l’examen. Un complice était présent dans la salle et faisait des signes de mains et de tête pour indiquer les bonnes réponses. Une technique qui avait fait ses preuves pendant cinq années, entre 2011 et 2016.
Si le cas des gérants avait été réglés devant la justice, la Préfecture annonce ce vendredi que 26 candidats ayant reconnu des faits de tricherie ou ayant été mis en cause par le gérant ne sont plus titulaires du permis de conduire. Les services de l’Etat ont aussi suspendu l’agrément de l’auto-école Gambetta. L’agrément d’enseignant de la conduite du gérant de l’établissement a également été suspendu pour une période de 6 mois.
Un sexagénaire déséquilibré condamné pour avoir volontairement renversé son ami
L’homme avait délibérément foncé sur son collègue après une discussion un peu tendue. Placé en détention le temps du jugement, le sexagénaire a été condamné, entre autres, à 18 mois de prison, dont 10 avec sursis.
La défense de l’agresseur a été rapidement démolie grâce à la vidéosurveillance. Ce vendredi, un homme d’une soixantaine d’années était jugé au tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône après avoir volontairement percuté un ami à l’aide de sa camionnette. Il comparaissait également pour outrage à fonctionnaire et dégradation de biens.
Une dispute qui tourne mal
Le 27 août dernier, deux personnes donnent un coup de main au déménagement du sexagénaire, un homme déjà connu des services de police et aux troubles psychologiques connus. L’ambiance s’envenime après que la victime reproche à son agresseur d’avoir mal parlé à son épouse. Le prévenu menace tout d’abord la victime avec un tournevis. Puis, une fois sur le parking, le sexagénaire, accompagné du troisième individu, a foncé sur son collègue. Il a ensuite déposé le passager, traumatisé par la scène. Transportée à l’hôpital, la victime a observé une période d’ITT (incapacité totale de travail) de sept jours.
Interpellé puis présenté en comparution immédiate le 5 octobre, l’agresseur a finalement été jugé ce vendredi. Il explique s’être senti menacé et raconte pourquoi il a foncé sur son collègue : « Il avait garé sa voiture en travers pour que je ne puisse pas sortir. Je l’ai vu crier et lever les bras », rapporte le Progrès.
Mais son argumentaire est rapidement démenti par la vidéosurveillance. Celle-ci montre un accès dégagé et un homme qui n’était en aucun cas menaçant. D’après la vidéo, la vitesse du choc serait estimée à 30 km/h et la victime aurait été projetée sur trois mètres.
Un traitement médical mal suivi
Le sexagénaire était également jugé ce vendredi pour menaces et insultes envers le personnel du CCAS (Centre Communal d’Actions Sociales), ainsi que pour des dégradations dans l’ancien appartement qu’il occupait et dont il a été expulsé.
L’avocat de la défense a tenu à souligner le manque de discernement de son client, induit par sa maladie. Il explique également que son client avait débuté un traitement médical, mais que ce dernier n’a pas été suivi correctement.
Le tribunal a décidé de condamner l’homme à une peine de 18 mois de prison, dont 10 avec sursis, ainsi qu’une mise à l’épreuve pendant trois ans. L’homme a également une obligation de soins, l’interdiction de rentrer en contact avec sa victime. Enfin, il devra verser 2 600 € de dommages et intérêts ainsi que 150 € de contravention.
Il harcelait sexuellement des femmes au téléphone comme passe-temps
Après une longue enquête et une interpellation en septembre dernier, le harceleur était jugé ce jeudi pour harcèlement sexuel. Il a écopé d’une peine de 18 mois de prison, dont neuf ferme, ainsi qu’une mise à l’épreuve de deux ans, une obligation de soins et une interdiction de rentrer en contact avec ses victimes.
À partir d’une application, il s’amusait à appeler ses victimes, qui croyaient recevoir l’appel d’un proche. Une enquête pour harcèlement sexuel, menée à Lyon, a permis d’interpeller l’auteur des faits le 17 septembre dernier. L’homme de 30 ans était jugé ce jeudi au tribunal correctionnel de Lyon.
Des insultes et des gémissements
Pour les victimes, neuf femmes vivant à Lyon, Paris et Montpellier, le cauchemar aura duré des années. Elles recevaient parfois plusieurs dizaines d’appels dans la journée. Au bout du fil, une voix modifiée qui les insultait et les dénigrait. Le tout accompagné parfois de gémissement faisant penser à des scènes de masturbation.
Une longue investigation a été menée par la police de Lyon. Aidés par les victimes, les enquêteurs ont remonté la piste, pas après pas, pour retrouver le propriétaire de la carte SIM émettrice des appels. Ils ont finalement réussi à interpeller l’individu, qui réside dans le 7e arrondissement.
« Besoin de savoir qui c’était »
Lors de l’audience de jeudi, une des victimes présentes indique s’être sentie humiliée. Elle commençait à suspecter des amis. Elle ne voulait pas changer de numéro pour une raison professionnelle, mais également par « besoin de savoir qui c’était », rapporte le Progrès.
Selon l’avocat de la défense, la garde à vue a été « une libération » pour l’agresseur. Ces actes seraient la conséquence d’un vide sexuel mais également un passe-temps pour le harceleur.
Un divertissement malsain qui ne passe pas auprès de la justice. Le tribunal a condamné l’homme au-delà des réquisitions. Le prévenu pourra toutefois aménager sa peine de prison. Il a toutefois l’interdiction de rentrer en contact, par téléphone ou physiquement, avec ses victimes.
Jassan : les pompiers ne peuvent accéder au terrain de foot
Alors que le gardien de foot de l’équipe visiteuse avait perdu connaissance après s’être cogné la tête contre un poteau, l’intervention des pompiers a été retardée par un dispositif anti-gens du voyage.
Pas de séquelle pour la victime, mais un sacré avertissement pour la municipalité. Dimanche dernier, le match entre Jassan-Frans Football et Arbent-Marchon a été interrompu par la blessure du gardien arbanais.
L’homme a plongé et s’est cogné la tête contre un poteau. Il a perdu connaissance et un joueur de Jassan-Frans, également secouriste, lui a prodigué les premiers secours. Il a ensuite prévenu les secours, mais ces derniers n’ont pu accéder au terrain avec le camion.
Une tractopelle devant l’entrée
En cause, le blocage des trois entrées accessibles par des poids lourds. Par crainte d’une occupation du terrain par les gens du voyage, la municipalité de Jassan a décidé de placer une tractopelle devant l’entrée principale. Concernant les autres accès, un portique était mis en place pour laisser uniquement la place aux véhicules légers.
Les pompiers ont donc dû emprunter une entrée alternative, celle du théâtre, mitoyen au stade, et ont parcouru une cinquantaine de mètres pour porter secours à la victime. Le gardien a été transporté à l’hôpital. Fort heureusement, il n’a aucune séquelle de son périple.
Malgré tout, l’incident a soulevé le problème de l’accès au terrain par les secours. La FFF (Fédération Française de Football) exige « l’accès des véhicules de secours au plus près de l’aire de jeu ». La mairie de Jassan a finalement décidé, ce mercredi, de retirer les dispositifs.
FRANCE
AFFAIRE DAVAL – Retrouvailles glaciales au Palais de Justice de Besançon
ILLE ET VILAINE – Un bébé fauché par une voiture
MARSEILLE – Un lionceau retrouvé dans un garage
SAINT DENIS – Un homme blessé par balle devant chez lui

la

10 Responses to “Dimanche 28 octobre 2018”

  1. 1
    Monique Says:

    Bonjour,
    Marco, j’ai vu une tête de mort !

    Jolies photos de André.
    La neige est arrivée dans les Vosges et sur les Alpes !

  2. 2
    Marco Says:

    bonjour Monique…
    Un gros merci pour tes beaux compliments.
    je t`envoie une grosse bise.

  3. 3
    Diane Says:

    Coucou Monique…et les autres lecteurs assidus,

    Tapis blanc ici..Vent +++++++ Les arbres dépouillés complètement..

    Beau ce petit lionceau..Pauvre petite, pas encore sevrée..

    Marco, quand on y voit photo-illusion, à première vue, oui, tête de mort, mais si l’on regarde bien, oui, j’ai vu les 2 Dames, mais je n’avais pas vu qu’elles jouaient au Taro..

    Diane, l’on se fait venter près de la Tour Effel, André a revêtu son foulard.. changement de température..

    A tous, Bon dimanche!

  4. 4
    Marco Says:

    JE REGARDE LES PHOTS DE LA TOUR EFFEL;
    PAS ROUILLÉ PANTOUTE !
    PONT DE QUÉBEC, MOINS VIEUX ET… TOUT SCRAP.
    LA FRANCE EN A PRIS SOIN DE LEUR MERVEILLE.

  5. 6
    sandrine Says:

    Bonjour,
    le temps n’est pas folichon sur la France également

  6. 8
    André Says:

    Très froid à Paris ce soir….brrr on se croirait au Québec. On n’a pas assez de vêtements chauds, après 3 semaines en Grèce, j’avoue que la transition est difficile.

  7. 9
    Jean Pierre Says:

    Bonsoir
    Coup de froid par ici aussi :jeudi 25° aujourd’hui 5° j’ai allumé le chauffage .
    Elle était bizarre cette tête de mort avec 5 incisives supérieures !

  8. 10
    admin Says:

    Salut gang beaucoup de faits divers ce dimanche!

    Guy

Leave a Reply

*

© 2019 Chez petit-Guy | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Doc.Vautour - Powered By Wordpress